ALGÉRIE
18/03/2016 07h:25 CET | Actualisé 18/03/2016 09h:54 CET

Ménea: attaque terroriste contre un champ gazier, pas de dégâts ni de victimes

DR

Une attaque terroriste a été perpétrée ce vendredi 18 mars contre le champ gazier de Krechba, situé près de Ménea près de Ghardaïa, ont indiqué des sources autorisées à l'Agence de presse algérienne (APS)

Cette attaque, visant ce champ gazier exploité par British Petroleum, Sonatrach et Statoil, a eu lieu à 6H45. Des tirs de trois obus de mortier, de fabrication artisanale, ont été opérés, sans toutefois causer de dégâts dans ce champ gazier.

"Vers 6h, un groupe terroriste a attaqué à la roquette le site gazier à Krechba", a déclaré l'un des employés du site à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat. Ce champ gazier, qui comprend deux bases de vie et un centre de production, "est protégé par une clôture de sécurité le long de laquelle des militaires sont postés en permanence", a-t-il rajouté..

Sonatrach met en place une cellule de crise

Selon les mêmes sources, les éléments de l'Armée populaire nationale (ANP) sont intervenus pour repousser cette attaque et empêcher les terroristes de s'introduire dans ce site gazier. Ils ont aussi lancé une opération de ratissage dans la région pour retrouver le groupe terroriste auteur de ces tirs d'obus..

Le groupe pétrolier Sonatrach a mis en place une cellule de crise à Hassi Messaoud, indique l'AFP, citant un employé de ce champ gazier.

La compagnie Statoil a de son côté affirmé dans un communiqué, que vers 06H00 du matin, le site gazier à Krechba a été la cible de projectiles tirés de loin et que ses trois employés étaient 'sains et saufs'. Elle a ajouté qu'elle n'avait reçu aucune information sur d'éventuelles victimes durant l'attaque et qu'elle avait mis en place une cellule d'urgence en Norvège et en Algérie.

De son côté, BP a indiqué dans un communiqué avoir été informé d'une attaque à la roquette qui n'a pas fait de victime. Notre première priorité est la sécurité de notre personnel (...) Nous sommes en contact avec nos partenaires et nous cherchons à assurer la sécurité des personnes sur place, a dit BP en faisant état de la suspension des travaux sur le site par mesure de précaution.

L'APS évoque affirme, toutefois, que "la production se poursuit normalement".

Cette attaque est la première depuis celle de Tiguentourine en janvier 2013. Le Ministère de la Défense Nationale (MDN) n'a pas toujours confirmé cette nouvelle ni publié un quelconque bilan.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.