ALGÉRIE
26/04/2018 08h:54 CET

Les importations de céréales et laits en hausse, celles des viandes dégringolent

Lors du 1er trimestre 2018, l'Algérie a importé plus de céréales et laits et moins de viandes, sucres et légumes secs.

Christian SAPPA via Getty Images

La facture d’importation des produits alimentaires a connu une faible baisse au 1er trimestre 2018 à l’exception des céréales et laits dont les importations ont enregistré une augmentation, a appris mercredi l’APS auprès des Douanes. 

La facture d’importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 2,245 milliards de dollars (mds usd) entre janvier et fin mars 2018, contre 2,25 mds usd durant la même période de 2017, soit une baisse de 5 millions de dollars (-0,22%), détaille le Centre national de l’information et des statistiques des Douanes (Cnis).

Sur les 2,245 mds usd d’importations alimentaires globales, les six principaux produits alimentaires (céréales, laits, sucres et sucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 1,676 mds usd au 1er trimestre 2018 contre 1,717 mds usd au même trimestre 2017, en baisse de près de 41 millions usd, correspondant à un recul de 2,4%.

Néanmoins, pour les céréales, semoule et farine, représentant plus de 36% des importations alimentaires de l’Algérie, leur facture a grimpé à 816,2 millions usd  contre 752,5 millions usd, soit une augmentation de près de 64 millions de dollars (+8,5%) entre les deux périodes de comparaison.

Les importations des laits et matières premières des produits laitiers ont également enregistré une hausse en s’établissant à 415,84 millions usd contre 411,38 millions usd, en hausse de près de 4,5 millions usd (+1,1%).

En revanche, les importations pour le reste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses.

Ainsi, les importations des viandes ont dégringolé en s’établissant à 32,85 millions usd contre 72,82 millions usd, en baisse de près de 40 millions usd (-55%).

Quant à la facture d’importation du sucre et sucreries, elle a reculé à 218,85 millions usd contre 277,86 millions usd, en baisse de 59,01 millions usd (-21,24%).

Pour les légumes secs, ils ont baissé à 106,03 millions usd contre 114,4 millions usd (-7,32%).

De même, les importations du café et thé ont enregistré une légère baisse à 86,7 millions usd contre 88,35 millions usd (-2%).

En dehors de ces six (6) principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentaires a été importé pour 570 millions usd de janvier à mars 2018 contre 533 millions usd de janvier à mars 2017.

Concernant les huiles destinées à l’industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l’outil de production), leurs importations ont baissé à 219,73 millions usd sur les trois premiers mois de 2018 contre 238,02 millions usd sur la même période de 2017, en  diminution de près de 18 millions usd (-8%).

Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l’industrie alimentaire s’est chiffrée à plus de 2,46 mds usd entre janvier et mars 2018 contre 2,49 milliards usd entre janvier et mars 2017, en baisse de 1,2%.