MAROC
01/08/2018 10h:53 CET | Actualisé 01/08/2018 14h:51 CET

Impliqué dans un accident mortel, Amine Harit écope d'une peine de prison avec sursis

Jusqu'à présent, le sportif ne s’est jamais exprimé pour commenter ce drame.

TF-Images via Getty Images

JUSTICE - Le Tribunal de première instance de Marrakech a rendu son verdict. Sous le coup d’une enquête le 30 juin dernier, suite à un accident mortel survenu dans la ville ocre, le footballeur Amine Harit a écopé de 4 mois de  prison avec sursis, une peine assortie d’une amende de 8.600 DH. Le Tribunal a par ailleurs ordonné la suspension du permis de conduire du joueur marocain pour une durée de 8 mois à partir, de la date d’exécution du verdict.

Fin juin, le milieu offensif de l’équipe nationale marocaine avait renversé au volant un piéton, et avait été poursuivi par le procureur du roi pour homicide involontaire. ”À rappeler que la police judiciaire avait indiqué dans son procès verbal que le joueur de l’équipe nationale, qui conduisait sa voiture dans un état normal lorsque le drame est survenu, roulait à une vitesse inappropriée, précisant que la victime n’a pas traversé la rue à l’endroit réservé aux piétons”, souligne la MAP.

Le 3 juillet dernier, le FC Schalke 04, club allemand où évolue l’international marocain, rapportait que Amine Harit avait récupéré son passeport et son permis de conduire et s’était acquitté d’une caution de 10.000 DH. De retour en Allemagne, Amine Harit n’était plus obligé de comparaitre aux audiences et devait être représenté par son avocat, avait poursuivi le club allemand. 

Jusqu’à présent, le sportif ne s’est jamais exprimé pour commenter ce drame. Mi-juillet dernier, alors que le sportif était de retour en Allemagne pour reprendre l’entraînement au sein du club de première division Schalke 04, Christian Heidel, le directeur sportif du club allemand avait néanmoins déclaré: “le jour viendra où il devra faire une déclaration”. Le club avait immédiatement confirmé l’accident dans un communiqué. “En tant que conducteur, il n’avait aucun moyen d’empêcher le tragique accident”, estimait alors Christian Heidel, rapportant les confessions du joueur. 

Ce mercredi 1er août, le club allemand ne commente pas le verdict, mais annonce dans un tweet que Amine Harit et son coéquipier Suat Sedar “ont été exclus de la formation d’équipe pour la semaine qui arrive, mais continueront à s’entraîner individuellement à Mittersill”.