ALGÉRIE
30/08/2014 07h:05 CET | Actualisé 30/08/2014 07h:05 CET

7 immigrés clandestins sauvés à Mostaganem et 12 autres arrêtés à Aïn Témouchent, selon le MDN

DR

l'immigration vers le Nord continue de faire rêver les jeune Algériens. Faute de visas, des dizaiens de jeunes continuent de tenter d’atteindre les rives Nord de la méditerranée défiant la mort. c'est le cas des sept immigrés algériens clandestins sauvés jeudi par les unités des Forces navales de l'Armée nationale populaire (ANP) au Nord de Sidi-Lakdar à Mostaganem et des douze autres, dont un franco-algérien, arrêtés au large du cap Figalo à Beni Saf dans la wilaya d’Aïn Témouchent.

"Des unités des Forces navales de l'Armée nationale populaire (ANP) relevant de la façade maritime Ouest/2ème région militaire ont réussi, hier 28 août 2014 à 17h50, au nord de Sidi-Lakhder/wilaya de Mostaganem, une opération de sauvetage en haute-mer de sept (7) immigrés algériens clandestins", précise le communiqué du ministère de la défense nationale diffusé par l'Agence de Presse Algérienne (APS).

Les immigrés clandestins sauvés étaient "accrochés à des bouées de fortune (chambres à air de véhicules), suite au chavirage de leur embarcation de plaisance", explique la même source.

"L'opération de recherche et de sauvetage a été menée avec l'intervention de deux vedettes relevant des Gardes-côtes de Mostaganem et de deux hélicoptères: Un super Lynx LS-15 relevant de la base aérienne de Bousfer/2ème région militaire, renforcé par un Merlin MS-21 de la plateforme des Forces navales de Blida/1ère région militaire", selon le communique qui relève que l'opération "se poursuit toujours afin de localiser les autres immigrés clandestins portés disparus, au nombre de cinq (5), selon les déclarations des rescapés".

"Lors d'une autre opération qualitative, une unité des Forces navales relevant des Gardes-côtes de Ghazaouet/2ème région militaire, a réussi dans la matinée du même jour (5h00) à 5 miles au large du cap Figalo à Beni Saf/wilaya de Aïn Témouchent à déjouer une tentative d'immigration clandestine de douze (12) immigrés clandestins, dont onze (11) algériens et un (1) franco-algérien, qui ont été remis à la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale", indique, par ailleurs, le MDN.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.