MAROC
16/06/2018 12h:18 CET

Immigration: Près de 2.000 enfants séparés de leurs familles à la frontière américano-mexicaine

Une politique que le ministre américain de la Justice justifie par... la Bible.

Mario Tama via Getty Images

ÉTATS-UNIS - Au total 1.995 enfants ont été séparés de leurs familles à la frontière américano-mexicaine en six semaines, du 19 avril au 31 mai, soit le même nombre environ qu’entre octobre 2016 et février dernier, selon les autorités américaines.

Le ministre de la Justice (Attorney General) Jeff Sessions a annoncé le mois dernier une politique de “tolérance zéro” en matière d’immigration, une politique qui signifie que toutes les personnes interpellées en situation irrégulière sur le territoire américain seront poursuivies pénalement.

Les enfants sont ainsi séparés systématiquement des adultes afin que ces derniers puissent être poursuivis, a déclaré un porte-parole du département de Sécurité intérieure lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

“Les avocats veulent qu’on ignore la loi et qu’on laisse passer librement les personnes avec des familles. Nous avons cessé d’exempter des catégories entières de personnes”, a dit ce porte-parole, qui a demandé à rester anonyme.

Il a assuré que les nourrissons n’étaient pas séparés de leurs parents, sans préciser à partir de quel âge les enfants étaient laissés seuls.

Décision largement critiquée

Lors de la même conférence téléphonique, un responsable de la police des frontières a déclaré que des enfants étaient parfois séparés des adultes avec lesquels ils voyageaient car les autorités américaines soupçonnaient l’absence de liens familiaux entre eux.

Les responsables du gouvernement interrogés n’ont pas voulu préciser où ces enfants étaient détenus une fois séparés des adultes.

Ils sont alors considérés comme des mineurs isolés et pris en charge par le département de la Santé, qui les héberge dans des installations appartenant à l’Etat fédéral, les place dans des familles d’accueil ou les confie à des adultes qui les parrainent.

La décision du gouvernement de séparer les familles est largement critiquée par les professionnels de santé, les Nations unies et de nombreux leaders religieux aux Etats-Unis.

Donald Trump, de son côté, a rejeté la responsabilité de cette “horrible loi” aux démocrates:

“Mettez la pression sur les démocrates pour mettre fin à la loi horrible qui sépare les enfants de leurs parents une fois qu’ils franchissent la frontière, la loterie et la chaîne doivent également être abolies et nous devons continuer à construire le mur! Les démocrates protègent les voyous du MS-13”

Des propos rapidement contestés par nombreux médias américains.

Les défenseurs de l’immigration dénoncent aussi une récente décision de Jeff Sessions de restreindre les critères permettant d’obtenir l’asile aux Etats-Unis. 

Jeff Sessions qui, ces derniers jours, a à nouveau été largement critiqué sur les réseaux sociaux pour avoir cité la Bible dans le but de justifier la séparation des enfants de leurs familles: “Romains 13, obéit aux lois du gouvernement car Dieu a ordonné le gouvernement pour ses desseins”, a déclaré ce dernier. “Pour défendre la séparation des familles de migrants, Sessions cite le même passage utilisé pour défendre l’esclavage”, titre le Washington Post repris parLe Monde.