ALGÉRIE
20/09/2018 10h:36 CET

Il y a 50 ans, le sauvetage des temples égyptiens d'Abou Simbel

ullstein bild via Getty Images

Il y a cinquante ans, le 22 septembre 1968, s’achevait le déplacement des temples d’Abou Simbel, dans le sud de l’Egypte, pour éviter leur inondation par le Nil, l’une des plus grandes opérations de sauvetage archéologique pilotée par l’Unesco.

Une vingtaine de monuments gigantesques avaient alors été démontés et réédifiés à l’abri des eaux dans le cadre de la “Campagne de Nubie”, une vaste entreprise de sauvegarde de sites archéologiques en amont du Nil qui avait monopolisé de très nombreux archéologues.


- Construits par Ramsès II -

Les deux temples d’Abou Simbel, taillés dans le rocher sur une colline surplombant le Nil, en Haute-Egypte, ont été construits par Ramsès II, qui régna sur l’Egypte de 1298 à 1235 avant J.C. et dédiés à Osiris et Isis.

Le plus grand, derrière sa façade de 32 mètres de haut ornée de quatre statues colossales du pharaon, qui le représentent assis, s’enfonce en une enfilade de salles et de galeries sur 63 mètres de profondeur.

Abou Simbel constitue l’un des joyaux de l’ancienne Nubie, dont les frontières s’étendaient le long du Nil, partageant son territoire entre l’Égypte et le Soudan actuels.

- Menacés par le Nil -