MAROC
11/04/2018 18h:29 CET

Il court de Cherbourg à Rabat pour rendre hommage aux migrants

Une course “humaniste et solidaire".

MIGRANTS - Le sport pour promouvoir des valeurs humanistes. Courir de Cherbourg, dans le nord-ouest de la France, à Rabat pour rendre hommage aux flux migratoires, c’est le challenge que se sont lancé Andre Eloumou et Christopher Camesety.

Ces deux passionnés de sport originaires de Cherbourg, ont créé en 2014 ATC Workout, une association visant à “promouvoir la positivité à travers le sport”, explique Andre Eloumou au HuffPost Maroc. Ces derniers ont eu l’idée de créer “La Migrante” une course “humaniste et solidaire qui veut rendre hommage aux flux migratoires humains qui ont eu lieu depuis la nuit des temps”.

ATC Workout
Christopher Camesety et André Eloumou.

Une course participative...

“Je suis né de père camerounais et d’une mère nantaise. Le père de Christopher est lui originaire de Madagascar et sa mère est cherbourgeoise”, explique Andre Eloumou pour raconter leurs origines métissés.

Démarrée le 10 mars de Cherbourg, la course compte 97 étapes et devrait arriver le 12 juin prochain à Rabat. Cependant André insiste, il ne s’agit pas d’une compétition: “on donne l’occasion à tout le monde de participer. Les gens sont libres de courir la distance qu’ils veulent. S’il y en qui veulent courir 100 m, 500 m, 10 km,... c’est comme ils peuvent!” 

ATC Workout/La Migrante

Dans certains points, des associations participent même avec le coureur. “Le message prend de l’ampleur”, se réjouit André. “L’important maintenant est que l’on invite les gens à participer avec nous un maximum, que ça devienne une course participative”. Ces étapes seront l’occasion pour les coureurs d’inviter la population à “participer à des sessions de sport et d’échange”.

Pour financer la course, une cagnotte a été constituée, dont 70% des fonds “iront à une association d’aide aux migrants qui sera choisie à la fin de la course”, explique André au HuffPost Maroc. Les 30% restant sont dédiés ”à la logistique, les repas et, si on ne peut pas trouver de particuliers pour nous loger, pour pouvoir payer des nuits d’hôtel ou de Airbnb”. 

... et “intercontinentale”

Le coureur ajoute que des associations marocaines les attendent déjà pour participer à la course une fois qu’ils arriveront au Maroc, une destination qui n’a pas été choisie par hasard. “À l’origine je voulais faire une course qui partait jusqu’au sud de l’Espagne, mais lors d’un voyage avec un ami on a constaté que du rocher de Gibraltar, on peut voir les montages du Rif. Du coup, on s’est dit autant traverser vers le Maroc et faire 500 km dans ce pays. Cela ne sera plus une course internationale mais intercontinentale. C’est une belle chose”. 

André et Christopher veulent ainsi rendre hommage aux migrants, pas seulement ceux touchés par la récente crise migratoire, mais à travers l’histoire. “Depuis toujours, l’être humain s’est déplacé pour fuir des guerres, pour des raisons économiques ou après la découverte de nouveaux territoires. C’est universel!”, disent-ils.