ALGÉRIE
09/02/2019 16h:18 CET

Idriss Aberkane: "l'intelligence humaine est supérieure à l'intelligence artificielle"

Idriss Aberkane estime que l'intelligence artificielle devient dangereuse seulement si elle donne un résultat que l’homme n’a pas prédit.

Eric Fougere - Corbis via Getty Images

“N’ayez pas peur de l’intelligence artificielle, ne va pas nous exterminer, elle va juste nous obliger à réévaluer notre intelligence”, rassure Idriss Aberkane à l’occasion du “Meet-up Event”, une rencontre sur l’intelligence artificielle tenue ce 9 Février au théâtre national d’Alger.

Le chercheur et essayiste, Idriss Aberkane, a tenté de démontrer lors de son intervention la supériorité de l’intelligence humaine sur l’intelligence artificielle. il estime que l’être humain dispose de la connaissance et de la sagesse et l’intelligence artificielle se base sur l’information et commence à peine à avoir de la connaissance mais elle est très loin de la maîtriser. 

“La seule chose que l’intelligence artificielle menace chez l’être humain c’est notre coté mécanique, c’est-à-dire la pensée prévisible”, souligne Idriss Aberkane.

Pour le communicant, l’intelligence artificielle est une technologie qui ne gère pas l’ambiguïté ce qui la rend inférieure à l’intelligence humaine.

“Vous savez que le meilleur système de reconnaissance faciale dans le monde devient défaillant face à un simple sourire, c’est pour ça qu’il est interdit de sourire dans les photos du passeport car le système ne vous reconnaîtra pas. Pourtant vous, vous pouvez reconnaître la personne quelques soit l’expression de son visage. Aujourd’hui des milliers d’ingénieurs travaillent  pour réduire cette ambiguïté”, indique encore Idriss Aberkane.

Concernant la dangerosité de l’intelligence artificielle, Idriss Aberkane estime qu’elle le devient seulement si elle donne un résultat que l’homme n’a pas prédit.

“Les résultants de l’intelligence artificielle sont ceux que l’humain lui a appris. Elle devient dangereuse quand elle commence à improviser et innover”. 

Par ailleurs, son usage peut être dangereux. Idriss Aberkane donne l’exemple de l’intelligence artificielle qui parvient à contrôler le battement d’ailes des insectes et qui est utilisé dans l’espionnage.

Ceci dit cette intelligence artificielle qui est déjà présente dans nos usages quotidiens notamment par le biais de nos smartphones, il ne faut pas la réfuter. Pour Idriss Abercane, elle peut faire peur, seulement les prévision démontrent que les gens s’adapteront à elle en une année.

“toute les révolutions passent par trois étape: ridicule, dangereuse et évidente. on a bien dit que l’internet n’était pas fait pour le commerce. Les personnes qui vont réellement profiter de cette technologie sont celle qui vont l’adopter pendant qu’elle est ridicule”, conclut Idriss Aberkane.