26/03/2018 18h:09 CET | Actualisé 26/03/2018 18h:09 CET

IDE: Le Maroc est le pays le plus attractif d'Afrique

Le Maroc devance l'Égypte et l'Algérie.

DR

INVESTISSEMENTS - Belle consécration africaine pour le Maroc. Le royaume est désormais l’économie la plus attractive pour les investissements dirigés vers le continent. C’est ce que vient de révéler le dernier classement Africa Investment Index 2018 (AII) publié aujourd’hui par le cabinet Quantum Global.

Le royaume a attiré plus de 25 milliards d’IDE en 2017

Classé deuxième dans l’index de 2017, le Maroc a réussi à grappiller les points qui le séparaient de la première place du podium. Une réussite que le royaume doit, selon le AII, à sa croissance économique soutenue, à son positionnement géographique stratégique, au niveau de sa dette extérieure ainsi qu’aux facteurs liés à son capital social et à son environnement d’affaires généralement favorable.

Cette attractivité serait également due, selon le cabinet, au désir des économies africaines de se diversifier malgré les améliorations de la production et des prix du pétrole. “Le Maroc a attiré des flux de capitaux étrangers avec régularité, en particulier dans les secteurs de la banque, du tourisme et de l’énergie et grâce au développement de son industrie”, précise ainsi Mthuli Ncube, directeur général du Quantum Global Research Lab.

D’après les derniers chiffres de l’Office des changes, le Maroc a en effet attiré près de 2,57 milliards de dollars d’investissement direct étranger (IDE) en 2017, soit une hausse de 12 % par rapport à 2016. Reconnu comme étant l’un des meilleurs marchés émergents pour l’investissement à l’étranger, le pays attire surtout les investissements vers les secteurs de l’énergie, des infrastructures, du tourisme et des nouvelles technologies.

L’Égypte en 2e position et le Zimbabwe en dernière place

Deuxième plus grande économie du continent, l’Égypte se positionne juste derrière le Maroc et devant l’Algérie dans le classement AII 2018. Le Botswana et la Côte-d’Ivoire viennent clore le top 5 tandis qu’en queue de peloton, figurent la Gambie, la Sierra Leone, la Guinée, les Sao Tomé et Principe et le Zimbabwe, qui reste le pays africain le moins attractif en 2018.

À noter que l’Africa Investment Index se base sur 13 indicateurs répartis en six grands facteurs clefs: le facteur de croissance (du PIB réel, investissement domestique, croissance économique), le facteur de liquidité (le taux d’intérêt réel, niveau de la masse monétaire), le facteur des risques (risque de change, note souveraine, taux de couverture des importations, niveau de la dette extérieure, situation de la balance courante), le facteur de l’environnement des affaires (rang dans le classement Doing Business), le facteur démographique (population totale) et le facteur de l’utilisation des réseaux sociaux (taux de pénétration de l’usage de Facebook).

Pour ce dernier facteur, c’est la Tunisie qui se classe en première place et conserve sa position de 2017 comme pays où il est le plus facile d’établir des relations personnelles et professionnelles. Il est suivi des Seychelles, de l’Île Maurice, de la Libye et du Cap-Vert.

LIRE AUSSI: