MAROC
24/11/2018 13h:09 CET

Ibrahim Maalouf très offensif après sa condamnation pour agression sexuelle

L'artiste s'est indigné sur Twitter après sa condamnation à quatre mois de prison avec sursis.

JOSEPH EID VIA GETTY IMAGES

JUSTICE - Star du jazz, lauréat de Victoires de la musique et d’un César, le trompettiste Ibrahim Maalouf a été condamné ce vendredi 23 novembre à quatre mois de prison avec sursis pour une agression sexuelle sur une collégienne de 14 ans, qu’il a toujours niée.

L’artiste franco-libanais a également été condamné à une amende de 20.000 euros par le tribunal correctionnel de Créteil et il sera inscrit au fichier national des délinquants sexuels (FIJAIS).

Sur Twitter, Ibrahim Maalouf s’est indigné après sa condamnation, comme on peut le lire ci-dessous. Les deux premiers tweets ci-dessous ont ensuite été effacés.

 

Twitter

Après le jugement, l’artiste s’était dit “scandalisé”, en précisant qu’il se “battra” en appel.

Début novembre, six mois de prison avec sursis avaient été requis à son encontre lors de l’audience où deux versions s’étaient opposées: celle de la jeune femme, aujourd’hui âgée de 18 ans, qui avait raconté à la barre que le musicien l’aurait embrassée une première fois un soir à la sortie d’un cinéma en 2013.

Et celle du trompettiste de jazz, âgé de 33 ans au moment des faits, qui soutient avoir repoussé ses avances: “Je lui ai pris les poignets, je me suis éloigné d’elle, sans la brusquer”.

Deux jours plus tard, selon la version de la plaignante, le musicien l’aurait à nouveau embrassée, cette fois dans son studio d’enregistrement d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), où elle faisait un stage. Il l’aurait “attrapée par le bassin”, mimant un acte sexuel. “Je sentais son sexe derrière moi sur mes fesses”, avait-elle déclaré aux enquêteurs.

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.