TUNISIE
13/05/2018 10h:47 CET

I Watch dénonce la faiblesse de l’ISIE lors des élections municipales

L'organisation fait état d'un recul de la performance de l’Instance électorale en comparaison avec les élections de 2014.

L’organisation I Watch a dénoncé, samedi, la faiblesse et le manque de performance de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) lors du scrutin municipal qui s’est déroulé le 6 mai courant.

Lors d’une rencontre à Tunis avec les représentants de la société civile pour jeter la lumière sur les irrégularités constatées lors de ce scrutin, Morched Mdini, responsable à l’organisation I Watch a fait état du recul de la performance de l’Instance électorale en comparaison avec les élections de 2014.

Déployés le 6 mai 2018 dans 100 centres et bureaux de vote, les 625 observateurs mobilisés par l’Organisation ont recensé plusieurs infractions commises par l’ISIE, les membres des centres et bureaux de vote d’une part et les représentants des listes en lice d’autre part, a-t-il déclaré à l’issue d’une rencontre avec les partenaires de l’organisation.

D’après lui, plusieurs infractions relevées par l’organisation I Watch sont liées au rendement des membres des centres et des bureaux de vote, de l’ISIE et de ses sections régionales, alors que d’autres sont imputées aux autres acteurs directement liés à l’opération électorale.

Il est à rappeler que près de 100 délits électoraux qualifiés de graves ont été enregistrés lors des élections électorales et pourront être soumis au parquet.

L’instance a recensé environ 900 violations électorales en période de campagne et pendant le silence électoral ainsi que le jour du scrutin.

Plusieurs ONG en charge de surveiller le bon déroulement des élections, à l’instar de la Ligue des Électrices Tunisiennes et l’Association tunisienne pour l’intégrité et la démocratie des élections (ATIDE), avaient en effet relevé de nombreuses infractions.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.