MAROC
13/02/2019 15h:44 CET

Casablanca: Le ministère de l’éducation dément l'usage de drogue dans une école suite à une vidéo virale

Largement partagée sur les réseaux sociaux, la vidéo présente plusieurs élèves dans un état d’hystérie collective.

Capture écran

DROGUE - La séquence d’hystérie collective filmée dans le collège Imam Qastalani lundi dernier, à Casablanca, est “sans rapport avec la consommation de stupéfiant”, a affirmé, mercredi, la Direction provinciale de l’Éducation nationale de Fida-Derb Sultan, dont relève l’établissement.

Après l’examen des neuf filles paraissant dans la vidéo par une médecin spécialisée, “il s’est avéré qu’elles ne souffrent d’aucune maladie et ne présentent aucune trace de consommation d’un quelconque stupéfiant”, a précisé la Direction dans un communiqué, suite à la large diffusion de la vidéo dans plusieurs sites d’informations nationaux et les réseaux sociaux montrant des adolescentes dans un état d’hystérie collective.

Les neuf filles ont été raccompagnées par leurs parents après leur sortie de cette crise d’hystérie et ont pu reprendre leurs cours “normalement” dans l’après-midi du même jour de l’incident, survenu lundi dernier, relate la même source.

“Les filles en question sont des élèves brillantes et assidues et ont obtenu des résultats encourageants au cours du premier semestre”, a précisé la même source. 

Concernant les circonstances de l’incident, la même source a expliqué que l’une des élèves a commencé à pleurer entraînant avec elle ses camarades, rappelant que des cas similaires ont été enregistrés dans d’autres régions du royaume.

Les partages de la vidéo sur les réseaux sociaux soulignaient tantôt, selon les commentaires, l’usage d’un mélange de maâjoun (drogue artisanale réalisée à partir de chanvre) et de comprimés hallucinogènes, tantôt la consommation d’une drogue appelée “Flakka”. Cette dernière, une substance psychotrope également appelée la “drogue zombie”, suscite régulièrement des contre-vérités sur les sites d’information, comme le rappelle un article publié par “Les Observateurs” de France 24.