TUNISIE
27/12/2016 11h:23 CET

Le Hamas a t-il diffusé une version "censurée" de l'hymne national Tunisien?

Lors d’une grande cérémonie tenue le lundi 26 décembre à Ghaza, l’ingénieur tunisien Mohamed Zouari, assassiné récemment à Sfax, a reçu, à titre posthume, la légion Al-Qods, de la part du mouvement de résistance islamique Hamas.

En présence d’un grand nombre d’invités, la légion a été reçue par l’unité d'ingénierie de Hamas en signe de reconnaissance pour ses travaux et sa contribution au sein de la résistance armée pour libérer la Palestine.

Devant une salle pleine à craquer, des armes et des modèles de drones ont étés exposés et l’hymne national a été entonné. Sauf que le passage de l’hymne diffusé lors de la cérémonie n'a pas été du goût de tout le monde. En effet, Hamas a choisi de passer un ancien couplet, différent de la version officielle de l’hymne national.

Le passage diffusé dit:

Sois maître de tes destinées, ô mon pays, et sois heureux !

Car il n'est point de vie pour celui qui est privé de sa souveraineté.

Mon sang bouillant est tout ce que je possède de plus cher,

Je suis prêt à en faire sacrifice pour mon pays par mon âme.

Gloire à toi, Tunisie ! De la grandeur de ton peuple, demeure à jamais fière!

Or depuis 1987, le couplet de l’hymne national habituellement chanté lors des cérémonies contient les deux vers du poète d'Abou el Kacem Chebbi qui disent :

Lorsqu’un jour, le peuple aspire à vivre,

Le destin se doit de répondre !

Les ténèbres se dissiperont !

Et les chaînes se briseront !

Cet acte a suscité de vives réactions sur la toile laissant la voie à diverses interprétations. Il’y a ceux qui l’ont apprécié, d’autres ont qualifié la version de “déformée” et de “fausse”. Certains ont même indiqué que ce choix a été fait pour éviter “les vers dits blasphématoires” à savoir “ Lorsqu’un jour, le peuple aspire à vivre, le destin se doit de répondre !”.

Légende: Cet internaute se demande si l'hymne national tunisien a changé, affirmant ne pas connaitre cette version

Légende: "L'hymne national tunisien dénaturé et vidé de son contenu"

Mais est-ce une simple maladresse ou cela a t-il était fait exprès?

Face à ces avis mitigés, le Huffpost Tunisie a contacté l’historien des mentalités et des religions en Afrique du Nord Mohamed Elarbi Nsiri pour avoir une réponse à cette question et mieux comprendre la situation.

“C’est un sujet compliqué,” a indiqué l’historien en soulignant la profonde bipolarité entre orientaux et occidentaux. Il a estimé que la culture orientale est “égocentrique” en expliquant que les pays d’Orient et plus précisément la Palestine, sont concentrés, chacun, sur ses propres spécificités régionales. Il a indiqué que le background de ces pays, laissent ces derniers penser qu’ils sont “le berceau des civilisations et c’est aux autres de faire le premier pas vers eux.” “Ils sont déconnectés,” a-t-il renchéri.

Selon Nsiri, le Hamas aurait, peut être, agi de cette manière pour attirer l’attention à l’international et gagner la sympathie des autres arabes qui partagent les mêmes idéologies, et qui sont “chargés d’ignorance culturelle”, d’après ses dires. Il s’agit, selon lui, d’une provocation pour briguer la faveur de l’international et de se marquer comme étant un parti de résistance notamment après “la déchirure de la cause palestinienne”.

“Il ne faut pas donner trop d’importance à cet acte“ a-t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.