ALGÉRIE
04/06/2019 10h:22 CET

Hydrocarbures : Les recettes fiscales estimées à 2.755,2 Mds DA en 2018

ASSOCIATED PRESS

Les recettes fiscales des hydrocarbures de l’Algérie ont atteint 2.755,2 milliards de dinars (mds DA) en 2018, contre 2.177,0 mds DA en 2017, a annoncé lundi la Banque d’Algérie (BA).

“Dans un contexte de baisse des exportations d’hydrocarbures en volume, la hausse du prix moyen du pétrole en 2018 s’est traduite par une augmentation des recettes fiscales des hydrocarbures qui ont atteint 2.755,2 mds DA contre 2.177,0 mds DA en 2017”, a précisé la Banque centrale dans sa note de conjoncture pour le deuxième semestre 2018.

Cette hausse de la fiscalité pétrolière, en contexte de quasi stabilité des recettes hors hydrocarbures, a porté les recettes budgétaires totales à 6.619,5 mds DA, contre 6.047,9 mds DA en 2017.

Selon la même source, dans les recettes hors hydrocarbures, les dividendes de la BA ont atteint 1.000 mds DA, contre 919,8 mds DA en 2017.

La hausse des dépenses en capital, qui passent de 2.631,5 mds DA à 3.078,0 mds DA, ont porté les dépenses totales à 7.842,6 mds DA en 2018, contre 7.389,3 mds en 2017, soit une augmentation de 6,1 %.

Néanmoins, la hausse la plus élevée des recettes totales par rapport aux dépenses totales, s’est traduite par une réduction du déficit budgétaire qui passe de 1.234,8 mds DA en 2017, à 1.106,8 mds DA en 2018.

Conjugué aux opérations du Trésor (prêts nets et solde des comptes spéciaux), le solde global du Trésor à financer s’élève à 1.647,0 mds DA.

Il est utile d’observer que la hausse des dépenses budgétaires totales est liée, en totalité, à la hausse des dépenses en capital.

Néanmoins, sur les 3.078,0 mds DA de dépenses d’équipement, 528,6 mds DA, soit 17,2 %, sont des dépenses au titre des opérations en capital (dotation comptes d’affectation spéciale, bonifications taux d’intérêt, règlement des créances sur l’Etat et contribution du budget de l’Etat au profit de la CNAS), a fait savoir la BA dans sa note de conjoncture.