18/09/2019 12h:20 CET | Actualisé 18/09/2019 12h:20 CET

Hydrocarbure: Le Conseil de la concurrence dégage toute responsabilité concernant "une entente anticoncurrentielle"

Une réaction qui intervient quelques heures après la publication d’un article affirmant que les 3 principaux acteurs du marché “ne contestent pas l’entente sur les prix”.

FADEL SENNA via Getty Images
An employee refuels a vehicle with fuel at a petrol station on September 16, 2013 in Rabat. Fuel prices increased after Moroccan government implemented on September 16, 2013 an indexation measure as part of the efforts to contain the national deficit. AFP PHOTO / FADEL SENNA (Photo credit should read FADEL SENNA/AFP/Getty Images)

ECONOMIE - Sa réaction ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué relayé par la MAP, ce mercredi, le Conseil de la concurrence (CC) se dégage de “toute responsabilité concernant les informations relatées par certaines sources de presse concernant l’existence d’une entente entre les sociétés pétrolières sur le marché national des hydrocarbures, objet de la saisine contentieuse auprès du conseil”.

Le CC tient à préciser, par le même biais, que “la direction des instructions du conseil est encore dans la phase d’examen des réponses des sociétés pétrolières aux griefs qui leur ont été notifiés conformément aux dispositions de la loi sur la liberté des prix et de la concurrence”.

Une fois cette phase achevée, et comme le stipule la loi, les membres du Conseil devront délibérer en Assemblée plénière sur la décision à adopter concernant cette saisine, conclut ce communiqué.

Une réaction qui intervient quelques heures après la publication d’un article sur Médias24 affirmant que les 3 principaux acteurs du marché de l’hydrocarbure “ne contestent pas l’entente sur les prix”. En effet, plusieurs opérateurs sont soupçonnés “d’ententes anticoncurrentielles”, une accusation qui fait l’objet d’une enquête menée par la CC.

“Ils ne récusent pas la réalité des éléments qui leur ont été notifiés par le Conseil, avec qui ils ‘entendent entrer en négociation’ ”, a indiqué ce site d’information citant ses sources.