ALGÉRIE
16/08/2019 13h:27 CET

Huawei Algérie rejette "les allégations infondées" du journal Wall Street Journal

PA Media: Tech

La filiale algérienne du constructeur chinois, Huawei, a réagi à l’article du “Wall Street Journal”, dans lequel le géant chinois est accusé d’avoir aidé des gouvernements africains, dont algérien, à surveiller les opposants politiques des pouvoirs en place.

Dans un communiqué de presse, Huawei Algérie a “rejeté complètement ces allégations non fondées et incertaines” contre “ses activités commerciales en Algérie”, en Ouganda et en Zambie.  

Le constructeur a affirmé que “le code de conduite professionnelle de Huawei interdit à tout employé d’entreprendre des activités qui compromettraient les données ou la confidentialité de nos clients ou des utilisateurs finaux, ou qui enfreindraient les lois en vigueur”.

“Huawei est fier de respecter les lois et les réglementations locales à travers tous les marchés où il opère et défendra sa réputation avec vigueur face à de telles allégations sans fondement”, lit-on dans le même communiqué.