MAROC
09/11/2018 16h:20 CET

"Hshouma", le projet de Zaïnab Fasiki contre les tabous, exposé au Cube à Rabat

Du 9 novembre au 7 décembre.

Zaïnab Fasiki/Hshouma

CULTURE - L’artiste féministe Zaïnab Fasiki présentera pour la première fois au Maroc son projet Hshouma dans une exposition qui aura lieu du 9 novembre au 7 décembre à la galerie Le Cube à Rabat.

Les visiteurs pourront découvrir différents dessins à travers lesquels Zaïnab essaie de briser les tabous de la société marocaine, notamment pour combattre la discrimination et les violences à l’égard des femmes, respecter les libertés personnelles, ou encore encourager l’éducation sexuelle au Maroc.

“Depuis l’enfance, à chaque fois que je pose des questions à ma famille ou à l’école, tout le monde me donne cette réponse: ‘hshouma (c’est honteux, ndlr), n’en parle pas!’ C’est pour cela que j’ai choisi ce simple titre pour justement en parler”, avait expliqué Zaïnab Fasiki au HuffPost Maroc. ”Ça sera donc peut-être hshouma d’aller voir le site web...”, plaisante l’artiste.

Parmi ses dessins accompagnés de textes en darija et en anglais, on retrouve une femme nue qui joue du guembri, une autre avec des poils sur les aisselles, ou encore une femme avec des vergetures sur les cuisses. L’artiste a également réalisé des dessins spécialement pour l’exposition de l’espace Le Cube, toujours dans le cadre de son projet Hshouma.

Après avoir découvert les planches en noir et blanc, les visiteurs de l’exposition pourront également laisser une trace de leur passage à l’espace Le Cube en participant à leur tour à Hshouma que Zaïnab voit davantage comme un projet collectif. La galerie a en effet mis en place un écran interactif pour que les visiteurs puissent contribuer à une base de données bientôt disponible sur le site de Hshouma, qui regroupe les mots et les expressions que les femmes ont pu entendre dans la rue lorsqu’elles ont été victimes de harcèlement sexuel.

Le vernissage de l’exposition, le 9 novembre, se déroulera en présence de l’artiste mais les visiteurs auront encore l’occasion d’échanger avec elle et d’en savoir un peu plus sur cette diplômée en ingénierie mécanique qui se bat pour l’émancipation de la femme, lors d’une rencontre le 22 novembre au Cube.

Le livre “Hshouma”, qui présente le projet et regroupe plusieurs dessins de Fasiki, sera quant à lui bientôt disponible.