ALGÉRIE
01/01/2016 00h:24 CET | Actualisé 01/01/2016 02h:11 CET

Hocine Aït Ahmed : Le général Toufik, ancien patron du DRS, présente ses condoléances à la famille

HuffPost Algérie

Précédé d'une dizaine de minutes par maître Miloud Brahimi, l'ancien patron du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général de corps d'arméeà la retraite, Mohamed Médiene, dit Toufik, est venu aux alentours de minuit au siège du Front des forces socialistes (FFS) pour rendre hommage à l'adversaire le plus précoce et le plus résolu de la police politique en Algérie, Hocine Aït Ahmed.

Après un moment de recueillement devant la dépouille de Hocine Aït Ahmed, le général Médiene a été reçu dans un cadre strictement familial par Jughurta Aït Ahmed, apprend-on de bonnes sources. Les dirigeants du FFS n'étaient pas présents au cours de la rencontre, indique-t-on.

Hocine Aït Ahmed, militant de la démocratie, a constamment critiqué l'existence d'une police politique en Algérie. Son opposition de toujours à la police politique a été confortée par l'assassinat, à Paris, le 7 avril 1987, de Ali Mécili, son camarade de lutte.

Le général Toufik ne dirigeait pas à l'époque les services de renseignement en Algérie mais le dirigeant du FFS continuera à dénoncer le rôle de la police politique.

La dérive dans la violence dans les années 90 ne fera que conforter son rejet. La campagne lancée contre lui et Abdelhamid Mehri après la signature du contrat national a été une illustration de cette confrontation permanente entre Aït Ahmed et l'appareil des "services".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.