MAROC
07/03/2019 14h:04 CET

Hind El Achchabi comparait libre à son procès vendredi 8 mars

Le montant du chèque, 42 millions de dirhams, a été déposé auprès du tribunal le 4 mars.

Hind El Achchabi/Facebook

JUSTICE - “Nous sommes confiants quant à l’issue de ce procès”, déclare au HuffPost Maroc l’avocat de Hind Achchabi, Rédouane Rami. Demain, à 13h à la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Aïn Sebaâ (Casablanca), salle 3, la femme d’affaires propriétaire de la société Dalia Air, récemment arrêtée pour chèque sans provisions d’un montant de 42 millions de dirhams, comparaîtra pour sa quatrième audience mais, cette fois-ci, en liberté provisoire.

Ayant réussi à verser à la caisse du tribunal la totalité de la somme du chèque objet de la poursuite, sa défense est parvenue à la sortir de prison où elle était restée une dizaine de jours. Dans un communiqué publié par un autre de ses avocats, Naoufal Raihani, ce dernier précise que le montant du chèque a été déposé auprès du tribunal, le 4 du mois courant, jour où la défense a renouvelé sa demande de liberté provisoire pour Achchabi qui lui a été accordée.

Ce chèque, El Achchabi l’avait signé à blanc et remis à son époux, Mohcine Karim Bennani en 2016. Ce dernier l’aurait rempli et déposé le 5 février 2019 pour encaissement, selon ses avocats, qui ont déposé plainte à son encontre pour “abus de confiance” et “escroquerie”.  

“Demain, nous remettrons de nouveaux éléments à la cour”, prévient Me Rami, espérant un acquittement en bonne et du forme pour sa cliente. Les deux dossiers, celui de Achchabi et de son mari, ont été joints par la cour dans un seul et même dossier, indique le même communiqué. Le couple s’affrontera donc devant la justice.