26/03/2018 16h:57 CET | Actualisé 26/03/2018 17h:34 CET

Hezz, la nouvelle appli qui veut faciliter les trajets en taxis à Rabat

Les fondateurs de cette appli 100% marocaine ambitionnent d’étendre le projet à d'autres villes dans les mois à venir.

Hisham Ibrahim via Getty Images

TRANSPORT - Mettre en relation clients et chauffeurs de taxi expérimentés reliés au syndicat de la wilaya de Rabat, voilà l’objectif de cette nouvelle plateforme numérique qui s’implante dans la capitale. Fondée par 3 jeunes marocains, Hezz Taxi est une application mobile 100% locale, qui compte donner un cadre légal pour organiser les échanges entre taxi et usagers. 

Retour aux origines

“Ce projet a émergé il y a près d’une année. Un soir, en rentrant d’un événement à Paris, l’idée nous est venue de créer notre application mobile de mise en relation entre un utilisateur et un chauffeur au Maroc”, nous expliquent les fondateurs. “Étant tous les trois Parisiens d’adoption, nous avons souvent recours aux différentes applications de transport de personnes. Nous avons donc décidé de nous lancer dans notre pays d’origine, avec comme principale différence le fait de collaborer exclusivement avec des chauffeurs de taxi en toute légalité”. 

Todor Tsvetkov via Getty Images

Ainsi, Khalid Kouhili, responsable commercial, Imad Tadili, responsable marketing et Walid Hasnaoui, ingénieur, on décidé de s’implanter dans leur pays d’origine avec un concept pensé pour le marché marocain.

“Nous avons décidé de lancer notre application à Rabat dans un premier temps, car nous sommes originaires de Rabat et avons de la famille et beaucoup d’amis qui seront notre premier soutien dans cette aventure. C’est aussi en toute logique que nous nous sommes orientés vers la capitale du royaume, car c’est une ville à la pointe de la modernité où règne une harmonie parfaite entre tradition et contemporanéité, et qui est aussi reconnue pour être l’une des villes où l’on vit le mieux au Maroc”, nous confie Walid Hasnaoui.

SolisImages via Getty Images

Taxi contre VTC

Les fondateurs de Hezz semblent en être convaincus: le combat Taxi contre VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur, ndlr) est perdu d’avance. Près d’un mois après l’annonce du retrait du géant américain Uber du marché marocain, le lancement de cette nouvelle application mobile disponible sur App Store et Android, est un véritable challenge que le trio semble déterminé à relever.

“Le secteur du VTC n’est pas réglementé au Maroc. Preuve de cet échec cuisant, Uber, qui a annoncé son départ du marché marocain, faute d’accord trouvé avec les autorités”, assure Khalid Kouhili, co-fondateur de Hezz. “Nous sommes convaincus que l’activité de VTC au Maroc n’a pas d’avenir et souhaitons convertir tous les utilisateurs de ces applications à rejoindre Hezz, qui propose le même service en toute légalité”, poursuit-il.

“À la différence de nos concurrents, nous travaillons main dans la main avec les différents syndicats de taxi et en partenariat avec les autorités, notamment, la wilaya de Rabat. A travers notre appli, nous souhaitons améliorer l’image et le service du taxi marocain. Pour cela, nous sélectionnons les chauffeurs de taxi partenaires répondant à la charte qualité aux critères élevés, le tout en maintenant des tarifs très attractifs avec une commission de 25% par course, ce qui défie toute concurrence”, conclut Imad Tadili. 

En bref, pour en finir avec les véhicules vieillots ou les heures d’attente en bas de chez vous, Hezz promet en un clic de mettre sa clientèle à Rabat en relation avec un taxi. Les autres villes ne devraient pas être en reste, les fondateurs ambitionnant d’étendre dans les mois à venir le projet à l’ensemble du royaume.

LIRE AUSSI: