TUNISIE
21/12/2017 12h:45 CET

La française d'origine tunisienne Henda Ayari parmi les 11 femmes les plus puissantes du monde d'après le "New York Times"

JOEL SAGET via Getty Images
French writer and feminist activist Henda Ayari, poses during a photo session in Paris, on November 24, 2017.Muslim feminist activist Henda Ayari, told Le Parisien newspaper that she was raped violently by Islamic scholar Tariq Ramadan. / AFP PHOTO / JOEL SAGET (Photo credit should read JOEL SAGET/AFP/Getty Images)

"Une petite nomination mais une grande fierté que je partage avec plaisir!," a annoncé la française d'origine tunisienne Henda Ayari, ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque, sur un post publié sur les réseaux sociaux.

Une réaction qui intervient à la suite de sa nomination parmi les 11 femmes les plus puissantes de l'année selon le magazine américain le "New York Times". Ce choix revient, en effet, à sa mobilisation pour dénoncer l'harcèlement sexuel. Inspirée par la campagne du #MeToo, Henda Ayari s'est attaqué au célèbre islamologue Tariq Ramadan et l'accusant de viol.

Comme chaque année, le New York Times rend hommage à des personnalités qui ne sont pas forcément médiatisées mais qui ont mené des combats importants ou qui ont vécu des expériences extraordinaires. Pour l'année 2017, le célèbre magazine a choisi de mettre en avant des femmes " lambda", des victimes de harcèlement sexuel, des diplomates ou encore des centenaires.

Concernant les dix autres femmes qui font parties du classement, il s'agit de:

  • Manal al-Sharif, Grande avocate et militante pour les droits des femmes en Arabie saoudite.

  • Emma Morano, une italienne qui a vécu jusqu’à l’âge de 117 ans. La doyenne de l'humanité, elle s'est éteinte le 15 avril 2017.
  • Margot Wallström, la ministre des Affaires étrangères de la Suède qui a osé placer le féminisme comme l'une des préoccupations principales de sa politique.
  • Olive Yang, Véritable garçon manqué, elle appartient à la famille royale de Birmanie mais a toujours rejeté sa filiation afin de devenir chef militaire. Elle a notamment combattu le trafic d'opium dans son pays. Elle est morte le 31 juillet dernier.
  • Asli Erdogan, Écrivaine turque et militante des droits de l'Homme. Elle en a payé le prix et passant plusieurs mois dans les geôles de son pays.
  • Letizia Battaglia, photographe et photojournaliste italienne. Elle s'est intéressée au dossier de la mafia sicilienne dans les années 1970 et 1980. Ses photos sont maintenant exposées dans plusieurs musées.
  • Sinta Nuriyah, est est la veuve de l’ancien président indonésien Abdurrahman Wahid, décédé en 2009. Elle organise des manifestations interconfessionnelles et établit un grand réseau de pensionnats islamiques progressistes à destination des jeunes filles.
  • Yu Xiuhua est une poétesse chinoise de 41 ans, atteinte de paralysie cérébrale due à un manque d’oxygène étant petite. Ses poèmes, vifs, érotiques et "tachés de sang" font d'elle une sensation littéraire.
  • Alice Schwarzer, est une journaliste allemande, fondatrice et rédactrice en chef du magazine féministe EMMA.
  • Maryam Nawaz Sharif est la fille de l’ancien premier ministre pakistanais Nawaz Sharif pour lequel elle est devenue sa main droite. Après les soupçons de corruption le concernant, elle a pris la relève.
  • Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.