ALGÉRIE
02/10/2019 11h:09 CET

HCR : La Grèce doit vider les centres pour réfugiés de milliers de demandeurs d’asile

Selon le HCR, en 2019 la Grèce a reçu 45.600 sur 77.400 arrivées dans la région méditerranéenne, contre 21.972 pour l’Espagne, 7.489 pour l’Italie, 1.585 pour Malte et 794 pour Chypre.

ANGELOS TZORTZINIS via Getty Images
Refugees and migrants stand in front a riot police during in a demonstration against their living conditions at the Moria camp on the island of Lesbos, on October 1, 2019. - Around a thousand migrants staged a fresh protest on October 1, 2019 in Europe's largest migrant camp on the Greek island of Lesbos, two days after a deadly fire at the vastly overcrowded facility. (Photo by ANGELOS TZORTZINIS / AFP) (Photo credit should read ANGELOS TZORTZINIS/AFP/Getty Images)

Le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR) a lancé un appel à la Grèce à “décongestionner” les centres d’accueil “sérieusement surpeuplés” des îles grecques de la mer Egée” en en faisant sortir, “d’urgence, des milliers de demandeurs d’asile”.

Il est “inhumain” de maintenir les réfugiés dans des “conditions inadéquates et précaires”, a estimé Liz Throssell, porte-parole de l’agence onusienne, lors d’un point de presse dans la capitale helvétique.

Selon Liz Throssell, les capacités d’accueil de la Grèce sont mises à rude épreuve avec l’augmentation du nombre d’arrivées en Grèce ces dernières semaines. “Les arrivées par mer en septembre 2019, principalement de familles afghanes et syriennes, sont passées à 10.258, le niveau mensuel le plus élevé depuis 2016”, a-t-elle précisé, soulignant que les îles Grecques accueillent désormais 30.000 demandeurs d’asile.

 

La Grève première destination des réfugiés en Méditerranée en 2019 

Lors de ce point de presse à Genève, Liz Throssell a cité plusieurs cas de centres pour réfugiés extrêmement surpeuplés. A Lesbos, a-t-elle déploré, une femme est morte dans un incendie qui s’est déclaré dans un de ces centres, tandis qu’à Somos, un autre héberge huit fois sa capacité, soit 5.500 personnes dont la plupart “dorment dans des tentes avec peu d’accès aux latrines, à l’eau potable ou aux soins médicaux”.

Selon le HCR, en 2019 la Grèce a reçu 45.600 sur 77.400 arrivées dans la région méditerranéenne, contre 21.972 pour l’Espagne, 7.489 pour l’Italie, 1.585 pour Malte et 794 pour Chypre.

La porte-parole du HCR a exhorté les autorités grecques ”à accélérer les plans de transfert de plus de 5.000 demandeurs d’asile déjà autorisés à poursuivre leur procédure d’asile sur le continent”, et ce, afin d’améliorer les conditions d’accueil dans les centres pour réfugiés.