17/11/2015 07h:05 CET | Actualisé 17/11/2015 07h:05 CET

Selon le HCP, 84,9% des Marocains estiment que les prix des produits alimentaires ont augmenté

DR
Un tiers des Marocains déclarent s'endetter pour couvrir leurs dépenses

CONSOMMATION - L’enquête permanente de conjoncture auprès des ménages, menée par le Haut commissariat au plan (HCP) et publiée lundi 16 novembre, livre ses résultats concernant le troisième trimestre 2015.

"L’indice de confiance des ménages (ICM) s’établit à 76,3 points, contre 76,1 points un trimestre auparavant et 73,1 points le même trimestre de l’année passée", détaille le HCP dans un communiqué. Une évolution qui maintient la tendance haussière de l’ICM qui se poursuit depuis le quatrième trimestre de l’année passée.

LIRE AUSSI:Perspectives de croissance au Maroc: Entre optimisme et pessimisme

Malgré ce bilan généralement positif, plusieurs inquiétudes subsistent chez les foyers sondés. Ainsi, 32,3% assurent "s’endetter ou puiser dans leur épargne" pour couvrir leurs dépenses. "Les perceptions des ménages sur l’évolution passée de leur situation financière personnelle ont connu une dégradation de 0,6 point par rapport au trimestre précédent".

Create pie charts

Les Marocains restent aussi pessimistes concernant leur capacité à épargner: 85,3% des ménages estiment ne pas pouvoir épargner lors de l’année prochaine, alors que seuls 14,7% envisagent le contraire.

Concernant les produits alimentaires, une majorité des ménages (84,9%) affirment que les prix ont augmenté pendant les 12 derniers mois, tandis que 0,6% des foyers croient l’inverse. Les estimations futures sont tout aussi pessimistes puisque 76% des ménages pensent que les prix vont davantage augmenter dans le futur.

Galerie photo La privatisation de l'éducation au Maroc en quelques chiffres Voyez les images