TUNISIE
05/06/2018 11h:10 CET

Hausse du prix du carburant dans les prochains jours: Le ministre de l'Énergie et des mines dément

L'agence Reuters avait affirmé le contraire vendredi dernier.

Zoubeir Souissi / Reuters

Alors que l’agence de presse Reuters affirmait vendredi, via une source gouvernementale, que le prix du carburant allait augmenter “dans les prochains jours”, le ministre de l’Énergie et des mines, Khaled Kaddour a nié cette éventualité.

Dans une déclaration accordée au journal “Le Maghreb”, le ministre a nié l’information relayée par Reuters, et a indiqué qu’aucune hausse des prix du carburant n’est à prévoir pour le moment, le réajustement se faisant de façon trimestrielle et non de façon mensuelle.

Alors que la Tunisie avait tablé sur un prix du baril de pétrole à 54 dollars dans sa loi de finances 2018, celui-ci coûte aujourd’hui 80 dollars. Cette hausse qualifiée de “fulgurante” par le ministre aura pour effet d’engendrer un plus grand budget pour la subvention destinée au carburant et d’impacter donc le budget de l’État.

Selon lui, il ne serait pas impossible de changer la donne dans la loi de finances complémentaire concernant l’hypothèse émise sur le prix du baril de pétrole brut dans la loi de finances 2018.

Vendredi, l’agence de presse britannique Reuters avait annoncé la hausse à venir du prix du carburant, citant une source gouvernementale. Cette hausse aurait répondu aux exigences du Fonds Monétaire International pour libérer un emprunt au profit de la Tunisie. 

Le Fonds Monétaire International (FMI) a appelé, le 31 mai dernier, la Tunisie a prendre des “mesures décisives” cette année “pour lutter contre l’inflation, réduire le déficit budgétaire et protéger les pauvres”.

 

Selon un communiqué publié par le Fonds, une équipe du FMI dirigée par Björn Rother, s’est rendue en Tunisie du 17 au 30 mai afin de discuter avec les autorités d’un plan d’action en faveur de l’économie tunisienne.

Parmi les mesures proposés par le FMI, la réduction des subventions énergétiques, qu’il avait qualifié d’ “injustes”, appelant à une augmentation des prix “afin de suivre la tendance mondiale du prix du pétrole.”

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.