MAROC
25/03/2016 12h:05 CET | Actualisé 23/10/2016 12h:03 CET

La Menara, voiture 100% marocaine créée pour Hassan II (PHOTOS)

automobiles-menara.com
La Menara, voiture 100% marocaine créée pour Hassan II

HISTOIRE - C'est un secret de polichinelle, le roi Hassan II était un grand aficionado de voitures de luxe. Après avoir collectionné des centaines de petits bijoux au fil des décennies, le défunt monarque commande une voiture personnalisée, 100% marocaine. C’est ainsi qu’est née la Menara, "Ambassadrice du Maroc d'un autre genre", pour reprendre le slogan de la marque.

Nous sommes en 1993, le dessinateur et fondateur de la société Canam, basée à Aïn Sebaâ à Casablanca, se voit confier la réalisation de la réplique de la Peugeot Bebe 1913 par feu Hassan II himself.

Résultat: une voiture au look néo-classique qui ne manque pas de style, produite en matériaux composites de grande résistance, "dotée d'équipements des plus modernes et d'un moteur puissant".

La Menara est en effet équipée d'un moteur d'une cylindrée de 1998 CC avec 4 cylindres en ligne développant 120 cv à 5.500 tours-minute, ce qui lui permet de rouler à 160 km/h. La sellerie et le tableau de bord en racine de thuya d'Essaouira, tout comme l’ensemble des matériaux (nobles) utilisés, proviennent du Maroc.

Cette voiture qui allie donc haute technologie et artisanat, a été baptisée Menara par le souverain en référence au célèbre site historique de Marrakech. A elle seule, elle symbolise la passion du monarque pour les bolides qu'il nourrit depuis son plus jeune âge. Sur ce délicieux cliché, on voit le futur Hassan II, qui fête à peine ses deux ans, embarqué dans sa première automobile, une improbable Bugatti Type 52 modèle 1928 taille "bébé". Il fait déjà partie d’une caste de clients privilégiés: la version miniature n’a été fabriquée qu’à une dizaine d’exemplaires.

Cette passion, Hassan II l'a transmise à Mohammed VI, qui dispose lui aussi d'une importante collection de voitures de luxe, avec un faible pour les sportives. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si lors de sa visite à Prague, le souverain a été invité par Milos Zeman, président de la République tchèque, à voir une série de voitures de collection inédites, exposées dans la cour du château de Prague.

Galerie photo Hassan II Voyez les images