TUNISIE
20/05/2019 11h:14 CET | Actualisé 20/05/2019 11h:14 CET

Hamdi Harbaoui, meilleur buteur du championnat de Belgique et toujours indésirable en équipe nationale

L'attaquant tunisien a marqué 25 buts cette saison, faisant de lui le Taureau d'or de la Jupiler Pro League.

Photonews via Getty Images

Auteur d’une saison pleine avec son équipe de Zulte Waregem, Hamdi Harbaoui culmine en tête du classement des buteurs de la Jupiler Pro League. L’attaquant de Zulte Waregem, totalisant 25 buts au compteur, a continué de faire trembler les filets et d’affirmer son emprise sur le championnat belge.

L’international tunisien n’en est pas à son coup d’essai, déjà sacré meilleur buteur du championnat belge de division 2 en 2011, puis de division 1 en 2014 et 2018, il ravit le Taureau d’or une nouvelle fois pour la deuxième année consécutive. Il devance de deux buts l’attaquant Tanzanien de Genk, Mbwana Samatta, auteur de 23 réalisations.

Jupiler Pro League site officiel

 

Un titre ravi malgré une fin de saison écourtée par des raisons disciplinaires

Suspendu mardi dernier pour un coup de coude lors du derby des Flandres contre Courtrai, la Commission des litiges d’appel de l’Union belge de football (URBSFA) avait confirmé la décision du parquet d’infliger cinq matchs de suspension et 5 000 euros d’amende à Hamdi Harbaoui. Une décision qui a alors écourté la saison de l’attaquant tunisien, laissant une ultime chance à son dauphin, Mbwana Samatta, de le devancer lors de la dernière journée des playoffs 1 face au Standard de Liège. Une chance qui n’a pas été saisie hier soir par Samatta, offrant ainsi le sacre à Harbaoui, qui continue d’impressionner et les médias belges.

Convoité en Belgique mais persona non grata en Tunisie

Des performances qui n’ont pas laissé indifférent son entraineur également, qui s’interroge sur son avenir avec Zulte Waregem. Même si Hamdi Harbaoui est encore sous contrat jusqu’en 2021, une offre alléchante pourrait venir changer la donne :

“S’il reste avec nous? Je ne sais pas. Hamdi a 34 ans, mais reste le meilleur finisseur en Belgique. Mais peut-être qu’il peut encore décrocher un beau transfert” affirme son entraineur.

 

Cet hiver, Hamdi Harbaoui aurait pu quitter Zulte Waregem pour une destination plus attractive mais il avait décidé, en concertation avec le club, de rester pour aider l’Essevee dans sa lutte pour le maintien. 

Evoquant son avenir, il affirme qu’une offre intéressante pourrait lui faire changer d’avis et ainsi s’envoler vers de nouveaux horizons:

“Il faudra vraiment un gros montant pour que je change d’avis. En Belgique, aucune équipe ne le peut. Et l’étranger... Si une offre vraiment intéressante pour moi et le club arrive, peut-être, mais je suis satisfait ici” a indiqué l’attaquant tunisien au site Walfoot.be.

À 34 ans, l’attaquant tunisien continue de subjuguer et d’affoler les compteurs, montrant avec brio que sa carrière est loin d’être achevée, ce qui remet une nouvelle fois sur le tapis la question de sa mise à l’écart en sélection nationale tunisienne.

Incontestablement, il est le buteur le plus prolifique dans un grand championnat, mais paradoxalement, il n’a plus été appelé en équipe nationale depuis la Coupe d’Afrique des Nations de 2013.

Persona non grata après avoir dénoncé la mauvaise ambiance en sélection et le manque de professionnalisme et de discipline de certains joueurs, il n’avait pas hésité à pointer du doigt la Fédération l’année dernière, en la comparant à la Mafia:

“Oui, le football tunisien doit toujours faire face à la corruption. Les clubs s’immiscent dans les choix. La fédération aussi. Mais c’est seulement dans leurs propres intérêts. La mafia, oui. Comment faudrait-il appeler ça alors que les meilleurs joueurs ne sont pas sélectionnés?” avait-il alors critiqué dans le journal Het Nieuwsblad.

Et pour cause, ses chances de réintégrer la sélection sont infimes, en dépit de ses performances remarquables et remarquées.

Un retour en sélection compromis pour Hamdi Harbaoui, mais qui pourrait faire le plus grand bien aux Aigles de Carthage, à un mois du début de la CAN 2019.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.