MAGHREB
19/11/2014 07h:20 CET | Actualisé 19/11/2014 08h:04 CET

Tunisie: La HAICA inflige une amende à la Radio nationale et adresse des avertissements à Al Moutawasset et Nessma TV

Facebook/HAICA
HAICA

La Haute instance pour la communication audio-visuelle (HAICA) a décidé d'infliger une amende de 20.000 dinars à la Radio nationale.

"L'émission matinale 'Bonne journée' du 11 novembre 2014, a comporté (...) une indication sur les résultats d'un sondage à propos des candidats à la présidentielle", a indiqué la HAICA dans un communiqué.

"L'invité Touhami Abdouli a dit "Béji (Caïd Essebsi) est le favori avec plus de 37%. Après lui, et c'est la surprise, vient l'Union patriotique libre (UPL)...", rapporte la chargée de la régulation du paysage audiovisuel.

La HAICA reproche à l'animateur de la radio publique, Hatem Ben Amara, de n'avoir pas interrompu l'invité, en lui rappelant que la loi électorale interdit de donner à l'antenne des résultats de sondages.

Des avertissements contre deux chaines de télévision

La HAICA a également adressé un avertissement aux deux chaines de télévision privées Nessma TV et à Al Moutawasset TV, sur la base du décret-loi 116-2011, jugeant qu'elles prenaient parti en faveur de certains candidats à l'élection présidentielle.

Les deux chaines ont diffusé, selon l'Instance, des programmes qui ne respectaient pas la neutralité et qui se positionnaient pour des candidats précis:

L'Instance recommande ainsi aux deux médias de "faire un équilibre entre les différents candidats à la présidentielle (...) afin d'éviter ce qui peut être interprété comme de la publicité politique masquée".

Depuis le début de la période de campagne électorale pour la présidentielle, la HAICA a infligé plusieurs amendes à des médias qui ne respectaient pas, selon elle, le principe d'impartialité dans la couverture médiatique des candidats.

Selon la loi électorale, la HAICA doit garantir le "pluralisme et la diversité des médias audiovisuels durant la campagne électorale et l’éradication des obstacles s’opposant au principe d’accès aux médias audiovisuels sur la base de l’équité entre tous les candidats ou les listes de candidats ou les partis.

Les règles relatives aux médias audiovisuels sont déterminées conjointement par l'Instance électorale (ISIE) et la HAICA.

LIRE AUSSI:Tunisie: La HAICA dans un bras de fer médiatique avec des chaînes de télévision sans licence

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.