MAROC
06/02/2019 09h:54 CET

Grippe H1N1: 16 cas de décès enregistrés au Maroc

Les systèmes de vigilance sanitaire et de surveillance épidémiologique ont été renforcés selon le ministère de la Santé.

Getty Creative

BILAN - Le porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a fait, mardi à Rabat, le bilan sur les cas de décès dus au virus grippal H1N1. Et les chiffres sont en hausse. Au total, 16 personnes sont décédées, 20 patients se sont rétablis et 36 autres sont toujours sous traitements. 

En réponse à une question sur la propagation du virus de la grippe H1N1 à la Chambre des conseillers, El Khalfi a indiqué que d’après les résultats des analyses effectuées sur 656 échantillons au laboratoire national de référence (relevant du ministère de la Santé), la situation épidémiologique est similaire à celle enregistrée au niveau international, notant qu’un total de 148 cas ont été diagnostiqués, soit 22,6% de l’échantillon. Il a aussi relevé que le virus de type A représente 97,3% en comparaison avec le virus de type B, notant que 80,6% des virus identifiés de type A sont des H1N1.

Au sujet des mesures entreprises dans ce sens, il a indiqué que les systèmes de vigilance sanitaire et de surveillance épidémiologique ont été renforcés ”à travers une campagne proactive communicative”, ajoutant que le système d’observation épidémiologique et viral a été généralisé sur l’ensemble des cas d’infections respiratoires aiguës durant le mois de janvier.

Le porte-parole du gouvernement a rappelé la disponibilité du vaccin contre la grippe et les efforts pour sa promotion auprès des citoyens, précisant que les dépositaires de la carte RAMED peuvent se faire vacciner gratuitement. Il a également rappelé la vigilance et la mobilisation du ministère de la Santé pour la prise en charge rapide de tous les cas de grippe, afin de fournir tout le traitement nécessaire.

“L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé les mêmes indicateurs statistiques que ceux annoncés par le Royaume en ce qui concerne la grippe saisonnière”, a-t-il lancé, ajoutant que le laboratoire national de référence en matière de grippe fait partie intégrante d’un réseau mondial de centres collaborateurs de l’OMS, alors que chaque année, un échantillon des virus identifiés au Maroc est remis au centre de référence mondial situé à Londres pour l’examen de la constitution génétique, en vue de détecter toute mutation ou transformation génétique de la grippe saisonnière.