MAGHREB
04/07/2014 04h:11 CET

"Yezzi mel grève!", clament des internautes tunisiens

Facebook/Yezzi mel greve

Le syndicat tunisien des prisons, qui avait appelé à une grève générale pour protester contre un feuilleton télévisé jugé "humiliant" pour les agents pénitentiaires, vient de renoncer à son action en reconnaissant avoir réagi de manière démesurée.

C’est cette démesure justement que dénonce entre autres la page "Yezzi mel grève", créée il y a quelques jours sur Facebook par "un collectif de citoyens tunisiens afin de dénoncer le caractère abusif de certaines grèves".

Stop aux grèves abusives

Eboueurs, transports publics, STEG, douaniers, magistrats… les revendications syndicales et professionnelles se sont multipliées ces derniers mois en Tunisie, avec une augmentation de près de 4% du nombre de grèves durant les cinq premiers mois de 2014.

Ces grèves, qui ont touché 155 entreprises et dont 76 (sur 220) ont été considérées comme illégales, ont augmenté de 36% le nombre des journées de travail perdues par rapport à la même période en 2013, a déploré le ministre des Affaires sociales Ahmed Ammar Youmbai.

"Nous sommes un collectif de simples citoyens qui voulons sensibiliser les Tunisiens quant aux dangers que peuvent représenter les grèves sauvages et/ou non justifiées pour le pays", a expliqué un des administrateurs de la page au HuffPost Maghreb.

L’objectif: dénoncer non pas le droit de grève, garanti par la Constitution, mais le caractère parfois abusif de certaines d’entre elles.

Facebook/Yezzi mel grève

Ras-le-bol

A travers cette page, ce collectif d’internautes tunisiens nous explique insister sur "la manière avec laquelle ce droit, censé protéger les travailleurs, leur permettre de défendre leurs acquis et en revendiquer d'autres légitimes, est travesti (violences, non respect du cadre légal, ect.). Nous avons ressenti le besoin de rassembler les citoyens qui, comme nous, commencent à en avoir ras-le-bol face à ce manque de civisme et de responsabilité qu'on veut nous imposer au quotidien".

Cette campagne #Yezzimelgrève vise donc à sensibiliser les visiteurs tunisiens en partageant "des chiffres, des vidéos de témoignages, et des faits pour appuyer nos arguments et mettre en exergue les pertes que peuvent causer les grèves sauvages et leurs répercutions sur le quotidien des Tunisiens afin de sensibiliser le citoyen tunisien ainsi que toutes les parties concernées."

Galerie photo Yezzi mel grève! Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.