TUNISIE
12/12/2018 11h:08 CET | Actualisé 12/12/2018 11h:09 CET

Grève des techniciens de l'OACA: "Il faudra trouver coûte que coûte une solution" affirme le ministre du Transport

Une réunion est prévue cet après-midi.

Le ministre du Transport a affirmé, mercredi, qu’une solution doit être trouvée avec les techniciens de l’OACA, qui ont menacé d’une grève les 13 et 14 décembre: “Nous avons une réunion cet après-midi avec nos partenaires sociaux pour rentrer dans les détails de leurs revendications. Nous sommes dans une logique de négociation, afin de trouver ensemble une solution” a-t-il déclaré.

“Il ne faut pas qu’on arrive à ce genre de situation qui touche directement le citoyen et les institutions (...) Pour moi, cet après-midi, il faudra coûte que coûte trouver une solution” a-t-il renchéri.

En effet, Farouk Ayari, secrétaire général de l’Union régionale du travail à Tunis, a affirmé, mercredi, dans une déclaration à Mosaique FM, que l’espace aérien tunisien risque d’être fermé, jeudi et vendredi, suite à l’avis de grève fait par le Syndicat de base des techniciens de la navigation aérienne de l’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA), reprochant au gouvernement la non application de mesures convenues depuis plus d’un avec le syndicat.

Du nouveau concernant l’ALECA

À Bruxelles, en sa qualité de négociateur en chef pour le troisième round des négociations l’ALECA, en compagnie d’une large délégation tunisienne, Hichem Ben Ahmed affirme que cette fois-ci les négociations avancent rapidement sur certains dossiers. Ces avancées d’expliquent selon lui par “les résultats obtenus de nombreuses études d’impact que nous avons demandées, et qui aident les experts dans leurs négociations pour l’intérêt de la Tunisie”.

“Il y a deux dossiers où nous avons particulièrement avancé dont notamment la question de la mobilité des professionnels” a-t-il expliqué réitérant la demande tunisienne d’un free visa accordé aux professionnels.

Concernant le deuxième dossier, il s’agit d’une proposition faite par la Tunisie d’accorder des avantages aux produits agricoles tunisiens sur le marché européen: “Nous espérons que cela sera fait dans les plus brefs délais” a affirmé le ministre.

Interrogé sur les négociations concernant l’Open Sky, Hichem Ben Ahmed affirme que la “balle est maintenant dans le camp de l’Union Européenne” après que la Tunisie ait envoyé ses propositions: “Malheureusement, cela a pris du retard de leur côté à cause de la question du Brexit (...) notamment au niveau de l’article 1er de la convention sur la définition du territoire” a-t-il conclu.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.