ALGÉRIE
18/03/2018 12h:54 CET

Grande Mosquée d'Alger: Les opérations de décoration entamées

Zohra Bensemra / Reuters
La salle de prière de la Grande Mosquée d'Alger en construction, le 7 février 2017 - Photo d'archive. 

Les secteurs de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville et des Travaux publics et des transports, œuvrent actuellement à l’actualisation des plans techniques relatifs aux réseaux routiers, de transports, des accès et d’aménagement extérieur de la Grande mosquée d’Alger, ont affirmé les responsables de ces secteurs lors de leur visite d’inspection, effectuée samedi, au site du projet.

Il a été décidé, lors de cette visite effectuée respectivement par le ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, Abdelwahid Temmar, le ministre des Travaux publics et des transports Abdelghani Zaalane et le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, l’élaboration d’un nouveau plan de transport de et vers la Mosquée, et qui devra être opérationnel après son ouverture.

Zohra Bensemra / Reuters
Vue sur le dôme de la Grande Mosquée d'Alger en construction, le 7 février 2017 - Photo d'archive. 

Les détails de ce plan seront arrêtés définitivement lors de la réunion de l’exécutif de la wilaya, et sera supervisé par des bureaux d’études spécialisés.

Lors de cette visite d’inspection, M. Zalaane a insisté sur les instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lesquelles stipulent que cet édifice religieux, scientifique et culturel doit être ouvert sur son environnement externe, et appuyé avec un important réseau de routes et de voies d’accès.

Le ministre a précisé que les travaux de liaison à la Mosquée ont été achevés avec un taux de 65% à travers la réalisation de 10 voies d’accès, des opérations d’expropriation pour cause d’utilité publique ayant concerné quelques riverains et entreprises publiques et privées aux alentours de la mosquée et la levée d’obstacles liés aux opérations d’extension des lignes d’électricité et des canalisations de gaz.

Zohra Bensemra / Reuters
Archive - Photo en bas du minaret de la Grande Mosquée d'Alger en construction, le 7 février 2017.

Les surfaces dégagées ont permis la réalisation des murs de soutènement, de deux (2) tunnels et d’un échangeur permettant aux utilisateurs de l’autoroute dans les deux sens, d’accéder facilement à la mosquée sans causer un seul bouchon.

M. Zalaane a affirmé que les travaux de réalisation de la Grande Mosquée d’Alger, notamment dans son environnement externe, ont permis à la cité adjacente de Mohammadia, de bénéficier d’opérations d’aménagement qui ont créé une grande fluidité routière qui se renforcera encore plus après la réception complète de la mosquée vers la fin de l’année en cours.

Les travaux de raccordement aux réseaux routiers et de transports ainsi que la réalisation des accès devront assurer des déplacements confortables au profit des personnes qui se dirigeront à partir et vers la Mosquée, notamment après la fin des prières de vendredi, des occasions religieuses, ainsi que lors des saisons de tourisme et des occasions scientifiques et culturelles.

M. Zalaane a mis l’accent, dans ce contexte, sur la nécessité de réaliser des passages à l’intérieur de la mosquée avec précision, à même de faciliter aux visiteurs le déplacement entre les différentes structures de l’édifice, telles que la bibliothèque, la salle de prières, le parking et autres.

Pour sa part, M. Temmar a affirmé l’importance de l’action de concertation commune en vue d’élaborer et rectifier les plans d’aménagement externe, du transport, des réseaux de connexion aux routes et de passages, soit à l’intérieur ou à l’extérieur de la mosquée, d’autant plus que la Mosquée est dotée d’un capacité d’accueil estimée à 120.000 visiteurs par jour.

A côté de cet édifice architecturel, religieux et culturel, se trouvent la promenade des “Sablettes” qui connait l’affluence de plus de 50.000 visiteurs par jour, le centre commercial “Ardis” et le palais des expositions qui reçoivent tous les deux plus de 60.000 visiteurs par jour durant les périodes des vacances, ainsi que centres commerciaux et d’autres structures de loisir.

Le ministre a souligné l’importance d’une étude bien ficelée du plan de transport vers la Mosquée, notamment les arrêts des moyens de transport collectif qui vont assurer le transport des visiteurs de différentes régions d’Alger, jusqu’à la Mosquée dans les deux sens.

Dans ce cadre, une voie a été réservée aux services de la Protection civile, en plus de voies spéciales menant aux parkings des véhicules et un arrêt pour les hélicoptères.

“Le nombre des travailleurs dans le projet de réalisation de la Mosquée a augmenté de 1600 à 3000 travailleurs”, a fait savoir M. Temmar estimant que “cette augmentation est une chose positive qui contribuera à l’accélération de la cadence de réalisation”.

“Les travaux sont dans la phase de “décoration” après avoir achevé les gros œuvres”, a indiqué le ministre affirmant que “le planning des travaux est précis et les travaux avancent à bon rythme, d’autant plus que nous sommes arrivés à la phase de décoration”.

Le suivi du projet se poursuivra en application des instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a souligné M. Temmar appelant les ingénieurs spécialisés en éclairage artistique et en laser à veiller à mettre en exergue le côté architecturel et esthétique de cet édifice.

Le ministre a insisté sur l’importance d’envoyer des délégations d’étudiants de différents instituts et facultés spécialisés dans l’architecture et les travaux de construction, pour visiter la Mosquée en vue de s’enquérir de près de l’exécution des travaux et bénéficier de l’expérience des ingénieurs et des techniciens.

Pour sa part, le wali d’Alger Abdelkader Zoukh a affirmé que ce projet a bénéficié d’un suivi permanant par la wilaya, notamment en ce qui concerne les opérations d’indemnisation des expropriés pour cause d’utilité publique”.

Réalisée sur une superficie dépassant les 27 hectares, la Grande mosquée d’Alger compte une salle de prière d’une superficie de 20.000 M2, un minaret long de 267 M, une bibliothèque, un centre culturel, une maison du Coran, ainsi que des jardins, un parking, des blocs administratifs et des postes de protection civile et de sûreté, et des espaces de restauration.

Lancé début 2012, le projet de réalisation de la Grande mosquée d`Alger, a été confié à l`Entreprise chinoise “CSCEC”.

Concernant les deux niveaux du sous-sol comportant des systèmes antisismiques (qui permettront d’atténuer la puissance d’un séisme de 2,5 à 4 fois), leur réalisation est achevée à 100 %.

La grande mosquée d’Alger qui sera livrée fin 2018, est la plus grande mosquée d’Afrique et la troisième plus grande au monde après Masdjid Al-Haram de la Mecque et Masdjid Al-Nabawi de Médine.

Loading...