MAROC
07/03/2016 06h:43 CET | Actualisé 08/03/2016 05h:35 CET

Faut-il réduire le nombre de ministres au Maroc ?

DR
Faut-il réduire le nombre de ministres au Maroc ?

GOUVERNEMENT - Le gouvernement marocain compte 39 ministres et ministres délégués, soit deux fois plus que la moyenne européenne. Un surnombre qui vient d'être pointé du doigt par un membre du gouvernement. Dans un entretien accordé au quotidien Al Massae, le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement Abdelkader Amara, a estimé que "les moyens dont dispose le Maroc ne permettent pas la constitution d'un gouvernement de 40 ministres." Pour le ministre, "la meilleure configuration est un gouvernement de 14 ministres". Un avis partagé par des partis de la gauche marocaine.

Tout en soulignant qu'il s'agit d'un "point de vue personnel, qui ne reflète ni l'avis du gouvernement, ni celui du parti", le ministre a expliqué qu'un gouvernement de 14 ministres, inspiré du modèle espagnol, permettra "une plus grande efficacité de l'action gouvernementale." D'autant que le nombre important de ministres que compte le gouvernement marocain "rend difficile la reddition des comptes" d'après Amara, et pose différentes difficultés au gouvernement, dont l'action "devient tributaire des contraintes politiques", toujours selon le ministre.

Au lieu d'avoir des ministres délégués, Abdelkader Amara a suggéré l'installation de "secrétaires d'État, qui n'assistent aux Conseils du gouvernement que lorsqu'un sujet concernant leur département ou leur secteur est discuté."

S'il s'agit d'une prise de position inédite pour un ministre du Parti de la justice et du développement (PJD), cet avis rejoint celui exprimé, à maintes reprises, par des partis de la gauche comme le Parti socialiste unifié, dont la secrétaire générale Nabila Mounib a déclaré, lors d'un meeting tenu récemment, qu'il "est anormal que le le Maroc ait un nombre aussi important de ministres. Plusieurs ministères ont été divisés en deux, voire trois, ce qui implique un nombre important de ministres déléguées auprès des ministres. C'est un jeu politique défaillant."

Le nombre de ministres est un sujet qui suscite le débat dans plusieurs pays. Au Canada, le chef de l'opposition a récemment promis de réduire le nombre de ministres s'il venait à être élu. En France, le président François Hollande a, lui aussi, fait la même promesse avant son élection, sans pour autant réussir à opérer une réduction significative du nombre de ministres. Au Royaume-Uni également, la question fait débat. Sur fond de rigueur budgétaire, un rapport parlementaire recommandait, en 2010 de réduire le nombre de ministres d'un tiers pour réduire les coûts.

LIRE AUSSI:Benkirane:
Galerie photo Quand les leaders politiques posent pour la photo Voyez les images