TUNISIE
31/10/2018 12h:39 CET

Gouvernance globale: La Tunisie classée 9ème pays africain selon l'Index Ibrahim

Avec un score de 63,5 sur 100 (0 était le plus mauvais score et 100 le meilleure score), la Tunisie connait une “progression ralentie”, en perte de vitesse sur les 5 dernières années.

La Tunisie a été classée 9ème sur 54 pays africains en matière de gouvernance globale selon l’Ibrahim Index of African Governance (L’Indice Ibrahim de la Gouvernance globale).

Avec un score de 63,5 sur 100 (0 était le plus mauvais score et 100 le meilleure score), la Tunisie connait une “progression ralentie”, en perte de vitesse sur les 5 dernières années.

Capture écran/Ibrahim Index

 

La Tunisie obtient un score largement supérieur à la moyenne du continent qui est de 49,9 sur 100 et de la région Afrique du Nord qui a une moyenne de 49 sur 100.

Afin de réaliser son classement, l’Ibrahim index prend en considération de nombreux critères répartis en 4 catégories: Sécurité et Etat de droit, participation et droits humains, développement économique durable et enfin le développement humain.

Sur ces 4 critères, la Tunisie obtient son meilleur score en matière de participation et droits humains où le pays obtient le score de 67,3 sur 100, et son pire score en terme de développement économique durable avec un score de 59,4 sur 100.

Capture écran/Ibrahim index

 

Participation et droits humains

C’est dans cette catégorie que la Tunisie obtient son score le plus élevé de 67,3 sur 100. La Tunisie est classée 9ème en la matière sur le continent africain.

Ce critère prend en considération trois sous critères à savoir la participation (à la vie politique, de la société civile, les élections démocratiques...), les droits humains (liberté d’expression, liberté d’association et de réunion, la ratification des traités internationaux relatifs aux droits humains...) et la parité (représentation des femmes dans la vie politique, participation des femmes au pouvoir judiciaire, participation des femmes à la vie économique...).

C’est en matière de participation que la Tunisie obtient son score le plus élevé avec une note de 80,8 sur 100. La Tunisie se classe sixième du continent en la matière avec notamment des notes très élevées en matière de participation à la vie politique et en matière d’élections démocratiques.

Capture écran/Ibrahim Index

 

En matière de droits, la Tunisie se classe 13ème du continent avec un score de 56,9 sur 100. Ce score s’explique par la note -inexplicable- de 0 attribuée à la Tunisie par l’Index en matière de protection contre la discrimination ethnique et religieuse.

Concernant la parité, la Tunisie se classe 17ème en Afrique avec un score de 64,1 sur 100. Si la Tunisie obtient la note de 100 sur 100 en matière de participation des femmes au pouvoir judiciaire, elle obtient la note de 14,3 sur 100 en matière de participation des femmes à la vie économique.

Sécurité et Etat de droit

En matière de sécurité et Etat de droit, la Tunisie se classe 16ème en Afrique avec un score de 62 sur 100.

Parmi les sous-critères étudiés, la Tunisie obtient la note de 77,8 sur 100 en matière de Sécurité Nationale et est classée 35ème sur 54 pays. L’indice affirme qu’en la matière la Tunisie connait une détérioration ralentie par rapport à 2013.

En matière de Transparence et redevabilité, la Tunisie se classe 9ème du continent avec un score de 56,6 sur 100. Cependant l’Indice tire un signal d’alerte avec une progression moyenne annuelle sur la décennie, mais une dégradation sur les cinq dernières années. L’Indice souligne la bonne note de la Tunisie en matière d’absence de corruption au sein du gouvernement avec une note de 82,2 sur 100 mais défaut majeur en matière d’accès l’information publique et législative avec une note de 25 sur 100.

Concernant la sécurité individuelle, la Tunisie est classée 30ème du continent avec un score 45,4 sur 100. Le pays est en situation de “redressement” en la matière selon l’Index, c’est à dire qu’il y a eu une dégradation moyenne annuelle sur la décennie, mais une progression sur les cinq dernières années.

En fin, la Tunisie se classe 12ème du continent en matière d’Etat de droit avec un score de 68 sur 100. Parmi les indicateurs étudiés pour arrivé à ce score, la Tunisie a obtenu la note de 100 sur 100 en matière d’accès à la justice. Cependant, la Tunisie obtient un score de 48,8 sur 100 en matière  d’indépendance et de transparence du processus judiciaire.

Développement économique durable

Classée 9ème du continent, la Tunisie est en situation de “redressement” sur les 5 dernières années ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Le pays continue de progresser, bien qu’au ralenti, en matière de Gestion publique où la Tunisie se classe 7ème du continent et malgré un mauvais score en terme d’équilibre budgétaire où la Tunisie obtient le score de 29,3 sur 100.

Le pays connait cependant une détérioration ralentie en terme d’environnement des entreprises se classant à la 24ème place sur 54 pays en Afrique avec un score de 48,7 sur 100. Cela s’explique par la faible satisfaction publique concernant la création d’emplois où la Tunisie obtient le score de 14,6 sur 100. 

En terme d’infrastructure, la Tunisie se classe 6ème en Afrique avec une progression accélérée sur les 5 dernières années. Si la Tunisie obtient d’excellents scores en matière d’accès à l’eau et en matière d’infrastructures liées au réseau électrique et au numérique, le pays obtient cependant des notes moyennes (respectivement 41,8/100 et 45,5/100) en terme d’assainissement des eaux et d’infrastructure de transports, deux maux récurrents.

Enfin, concernant le secteur rural, bien que 12ème du continent, la Tunisie connait une détérioration accélérée c’est à dire, une détérioration globale sur les 10 dernières années qui s’est accélérée depuis 2013. 

Développement humain

La Tunisie se classe 10ème en Afrique en terme de développement humain avec un score de 65,4 sur 100.

L’index pointe du doigt le secteur de la Santé en Tunisie, qui malgré une 9ème place continentale connait une détérioration sur les cinq dernières années notamment en matière de satisfaction publique concernant les services de santé de base (avec un score de 24,9 sur 100).

En terme d’éducation, le pays arrive à la 5ème place du continent mais connait une détérioration ralentie sur les 10 dernières années, où deux maux sont pointés du doigt par l’index: la Satisfaction publique en matière de services éducatifs (avec un score de 13,9 sur 100) et l’harmonisation du système éducatif avec les besoins du marché (avec un score de 38,4 sur 100).

Enfin en matière de protection sociale, le pays connait une progression accélérée sur les 10 dernières années mais reste classée 22ème sur 54 pays.

Le pays obtient un score de 5,6 sur 100 concernant la satisfaction publique en matière de réduction des disparités de revenu, son plus bas score de tout l’index, mais obtient un excellent score de 75,1 sur 100 en terme de pauvreté vécue.

Le continent dans son ensemble a connu une progression ralentie de sa gouvernance globale avec un score moyen de 49,9 sur 100.

L’Afrique du nord obtient elle un score moyen global de 49 sur 100 avec un score sévère de 39,3 sur 100 en terme de participation et droits humains.

La Tunisie reste le pays de la région le mieux classé. Le Maroc arrive à la 15ème place, l’Algérie 27ème et la Libye 52ème.

Les trois meilleurs pays africains en terme de gouvernance global selon l’Index Ibrahim sont l’île Maurice, les Seychelles et le Cap-Vert.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.