TUNISIE
06/05/2019 13h:57 CET

Good Country Index: La Tunisie première au Maghreb et deuxième dans le monde arabe

Comment la Tunisie contribue-t-elle au bien de l’humanité?

Issam Slimene / EyeEm via Getty Images

Rendu public plus tôt en avril, le Good Country Index évalue la contribution de chaque pays “au bien de l’humanité” par le biais de leurs politiques et de leurs comportements en se référant notamment aux données générées par les Nations-Unies, la Banque mondiale et la Croix-Rouge internationale.   

Parmi les 153 pays étudiés, la Tunisie se hisse au 62ème rang. Elle arrive à la première place en Afrique d Nord, deuxième dans le monde arabe et quatrième en Afrique. 

L’index, mis au point par le conseiller politique britannique Simon Anholt, s’appuie sur une batterie de 35 indicateurs distincts. Ces derniers sont combinés en sept catégories: science et technologie ; culture ; paix et sécurité internationale ; ordre mondial ; planète et climat ; prospérité et égalité ; santé et bien-être.

Par catégories, la Tunisie est 64ème sur 153 pays dans l’indicateur science et technologie ; 85ème dans celui de la culture; 12ème pour la paix et la sécurité internationale; 88ème sur le front de l’ordre mondial; 102ème pour la planète et le climat ; 32ème dans l’indicateur prospérité et égalité ; et enfin 109ème pour la santé et le bien-être.

Cpature d'écran / Good Country Index

En Afrique, la Tunisie se classe au 5ème rang derrière l’Afrique du Sud, l’île Maurice, le Kenya et l’Ouganda. 

Dans le monde arabe, la Tunisie se classe deuxième, derrière les Émirats arabes unis (52ème).

Quant au classement mondial, il est dominé par la Finlande, les Pays-Bas, l’Irlande, la Suède et l’Allemagne alors que l’Iraq, la Libye, la Mauritanie et le Yémen ferment la marche du classement.

Cet indice mesure ce que chaque pays apporte au “bien commun” et ce qu’il fait par rapport à son PIB et à sa taille. 

Selon l’indice, un bon pays est “un pays qui sert les intérêts de son peuple, mais sans nuire - et de préférence en faisant progresser - les intérêts des habitants d’autres pays également”.

Il donne une idée s’il s’agit bien d’un pays “créancier net” de l’humanité ou plutôt un fardeau pour la planète.

“L’objectif de l’Indice est d’engager une discussion globale sur la manière dont les pays peuvent équilibrer leur devoir envers leurs propres citoyens et leur responsabilité envers le monde au sens large, car c’est essentiel pour l’avenir de l’humanité et la santé de notre planète. Nous espérons que l’examen de ces résultats vous incitera à prendre part à cette discussion” précise le Good Country Index. 

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.