ALGÉRIE
09/07/2015 14h:14 CET | Actualisé 09/07/2015 14h:18 CET

Ghardaïa: des sit-ins, rassemblements et grèves de la communauté mozabite à travers plusieurs wilayas du pays

Des rassemblements, des sit-ins ou des grèves, la communauté originaire de Ghardaïa proteste ce jeudi 09 juillet à travers plusieurs wilayas du pays contre les violences dans la région, qui ont provoqué ces dernières 72 heures le décès de 22 personnes, notamment à Guerrara et Berriane selon le bilan officiel, rapporte l'agence de presse algérienne.

Dans la wilaya de Annaba, plusieurs dizaines de commerçants se sont réunis devant le théâtre de la ville. Ils ont entonné l'hymne national en brandissant des pancartes où l'on pouvait notamment lire "deux ans d'effusion de sang, barakat !".

Quelque 200 personnes se sont aussi rassemblés dans la wilaya de Batna, en face du siège de la sûreté nationale de la ville. Les commerces appartenant à des mozabites ont ainsi été fermés pour la seconde journée consécutive, dans les deux wilayas susnommées, a rajouté la même source.

La même grève a été observée à Sétif, Constantine et dans plusieurs grandes villes de l'Est du pays, où de nombreux commerçants mozabites avaient fermé boutique. Ce mouvement a aussi été observé, dans une moindre mesure à Bordj Bou Arreridj, précise l'APS.

LIRE AUSSI:

Un rassemblement à Oran et une grève à Alger

A l'ouest du pays, à Oran notamment, des membres de la communauté mozabite établis dans la wilaya ont organisé ce jeudi un rassemblement pour protester contre ces violences.

Les participants se sont rassemblés à la place Aïssa Messaoudi, face aux sièges des stations de la télévision et de la radio nationale. Ils brandissaient des pancartes pour dénoncer la violence et appeler au retour au calme et de la sécurité à Ghardaïa.

A Alger, les commerçants originaire de la région se sont aussi mobilisés contre la violence qui a fait une vingtaine de morts. Ils ont fermé leurs boutiques dans plusieurs quartiers de la wilaya, a constaté l'APS.

Le mouvement, qui a débuté hier, ne s'interrompra pas avant samedi prochain, selon certains grévistes, dont les locaux sont installés dans les artères principales de la capitale. Ces commerçants ont ainsi accroché des écriteaux aux rideaux de leurs boutiques et magasins, dénonçant la violence pour exprimer leur solidarité avec les familles des victimes, dans la vallée du M'zab.

A Alger, les commerçants originaires du M'zab sont spécialisés dans la quinquaillerie-droguerie, la plomberie-robinetterie, de pièces détachées automobiles ou encore la distribution d'articles ménagers.

Ces commerçants d'Alger ont ainsi répondu à un appel à la tenue d'une grève nationale lancé à l'adresse de l'ensemble des commerçants issus de la wilaya de Ghardaïa, en guise de "protestation contre l'assassinat de citoyens innocents et la destruction des biens et propriétés publiques et privées".

LIRE AUSSI:

Sellal se déplace à Ghardaïa à la tête d'une délégation ministérielle

Le CPP de Radio M au chevet de Ghardaïa: la grande défaillance de l'Etat (VIDÉO)

EDITORIAL DU HUFFPOST ALGÉRIE: À Ghardaïa, des Algériens sont morts, l'Algérie est blessée

Galerie photo Violences à Ghardaïa Voyez les images

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.