TUNISIE
06/02/2019 18h:17 CET

Ghalia Ben Ali: Une voix et des ballades musicales exquises

Elle sera à la Cité de la Culture le 08 février prochain.

Elle est chanteuse, musicienne, actrice, danseuse, peintre, Ghalia Ben Ali puise avec passion et virtuosité dans ces gisements artistiques.

Une certaine polyvalence qui sont à l’image des diverses influences aussi bien musicales que personnelles de l’artiste: des airs orientaux d’Oum Kalthoum ou encore du chanteur syrien Adîb Al-Dâyikh en passant par les variétés de la chanson française.

La native de Bruxelles a vécu aussi à Zarzis, puis à Tunis avant de revenir en Belgique. Dans son berceau familial, Ghalia Ben Ali, côtoyait déjà l’art. Ses parents étaient épris de poésie et de chansons. 

Quittant la Tunisie, l’artiste ne tardait pas à renouer avec ses origines et c’est un luthiste tunisien, Moufadhel Adhoum qu’elle a rencontré à Bruxelles, qui, en 1989, la propulse au devant de la scène. Elle chanta la première fois devant un public.

Le succès était au rendez-vous, de quoi donner des ailes à la jeune artiste qui sillonnera les pays à la rencontre d’artistes de diverses horizons. Ses voyages musicaux forgeaient son identité artistique: authentique et ouverte au monde.

Elle chanta ainsi le flamenco-folk, le jazz, l’arabo-indien, le soufi, etc. 

Ce n’est qu’en 2001 qu’elle enregistre son premier album “Ghalia Benali & Timnaa” sur le label allemand Network. Depuis, les œuvres se suivent, teintées de son style unique: “Romeo & Leila”, “Al Palna”, “Ghalia Benali sings Om Kalthoum” en 2010. En 2017, elle sort ,“MwSOUL” avec le label De Werf Records. 

Ghalia Ben Ali, c’est aussi et surtout un timbre de voix et une expressivité sur scène bien singulière qui font son aura et son originalité. 

Des atouts qui s’ajoutent à son talent d’actrice, Ghalia Ben Ali s’est lancée dans le cinéma depuis les années 2000. Elle a entamé cette trajectoire avec le film de Moufida Tlatli “La saison des hommes”. Mais elle s’est illustrée dans ce domaine grâce au film “A peine j’ouvre les yeux”, de Leila Bouzid, en 2015. Elle a également participé au film de Mahmoud Ben Mahmoud, “Fatwa” en 2018. 

Si ces apparitions cinématographiques sont rares, ses concerts sont plus nombreux, pour la plus grande joie de ses admirateurs.

Ghalia Ben Ali sera ainsi sur scène, le 8 février, à la Cité de la culture, pour présenter “Fatwa pour l’amour”, un savant mélange entre cinéma (en référence au film “Fatwa”) et musique. La chanteuse se fond dans un mélange surprenant, fidèle à son image et à son parcours.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.