MAROC
14/06/2018 14h:39 CET

GAZA: L’ONU vote une résolution exigeant des mesures pour la protection des Palestiniens

Une résolution qui réclame par ailleurs une enquête indépendante.

Ibraheem Abu Mustafa / Reuters

GAZA - Une large majorité d’Etats membres de l’Assemblée générale de l’ONU ont voté mercredi pour une résolution fustigeant “l’usage excessif et indiscriminé de la force par les forces israélienne contre les civils palestiniens, exigeant des mesures pour la protection des Palestiniens et une enquête indépendante”. 

Le texte, présenté par l’Algérie, la Turquie et l’Autorité palestinienne, comme le rapporte Le Monde, souligne la nécessité de “demander des comptes aux responsables”, et appelle à “mener des enquêtes indépendantes et transparentes” pour établir les responsabilités. 

Le vote de 120 pays en faveur de cette résolution intervient en dépit de fortes pressions des Etats-Unis, qui avaient, il y a deux semaine, opposé son droit de véto au Conseil de sécurité contre une résolution similaire présentée par le Koweït, membre non-permanent du Conseil. 

DON EMMERT via Getty Images

“Recours excessif, disproportionné et indiscriminé à la force”

La résolution de mercredi fustige le “recours excessif, disproportionné et indiscriminé à la force par les forces israéliennes contre les civils palestiniens dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et tout particulièrement dans la bande de Gaza”. 

Le texte pointe du doigt particulièrement “l’utilisation de balles réelles contre des manifestants civils, y compris les enfants, ainsi que contre le personnel médical et les journalistes”, ce qui entrainé des pertes “en vies innocentes”.  

Un score “très honorable” qui a “surpris” les diplomates, explique Le Monde: “Le sujet était moins consensuel qu’en décembre. Mais l’Algérie et la Turquie ont réussi à le rendre plus fédérateur en le présentant sous l’intitulé ‘protection des civils palestiniens’”, rapporte un diplomate au journal français. Toujours selon le journal français, le Premier ministre israélien a de son côté qualifié cette résolution de “honte”: “La concentration incessante de l’ONU sur Israël ne couvre pas seulement l’organisation de honte. Elle détourne aussi l’attention de bien d’autres sujets pressants”.

DON EMMERT via Getty Images

129 morts 

Au moins 129 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes depuis le début, fin mars, des “marches du retour”, des manifestations exigeant le retour des réfugiés palestiniens aux terres de leurs ancêtres. 

Human Rights Watch a souligné mercredi que l’utilisation répétée de la force meurtrière par les militaires israéliens “contre des manifestants palestiniens à Gaza qui ne représentaient pas une menace imminente à la vie, pourrait constituer des crimes de guerre”.

Dans sa résolution, l’ONU réaffirme le droit de réunion et de manifestation pacifiques, la liberté d’expression et le droit de libre association et préconise l’examen de “mesures qui garantissent la sécurité et la protection de la population civile palestinienne”. 

Elle demande aussi que des mesures soient prises “immédiatement” pour mettre fin au bouclage imposé par l’état hébreu sur la circulation et les entrées et les sorties de la bande de Gaza, et appelle à la fourniture d’une aide humanitaire immédiate à la population palestinienne de Gaza.

Faisant référence à l’assassinat de la jeune secouriste palestinienne, Razan Al Najjar, le 1er juin par les forces israéliennes, les États membres ont également demandé la cessation de toutes les formes de violence et d’intimidation dirigées contre le personnel médical et humanitaire.