MAROC
23/04/2018 10h:48 CET | Actualisé 06/06/2018 13h:46 CET

Gaza: deux Palestiniens décèdent suite à des tirs de soldats israéliens

40 manifestants palestiniens sont morts depuis le 30 mars dernier.

Anadolu Agency via Getty Images

INTERNATIONAL - Mahmoud Wahba, 17 ans, et Abdullah Shamali, 20 ans, ont succombé à leur blessures provoquées par des tirs de soldats israéliens, a annoncé le ministère de la Santé de la bande de Gaza.

Abdullah Chamali avait été grièvement blessé au ventre lors d’affrontements entre manifestants et soldats israéliens vendredi 20 avril, lors desquels quatre Palestiniens avaient été tués par des tirs de soldats israéliens, dont un adolescent de 15 ans. 

Ces deux décès portent à 40 le nombre total de manifestants morts depuis le 30 mars 2018, date à laquelle a débuté le mouvement de protestation appelé la “La Marche du retour” à Gaza, selon un décompte de l’AFP qui se base sur des informations des autorités sanitaires gazaouies. 

Selon les secours, des centaines de Palestiniens ont été grièvement blessés, par balle ou par inhalation de gaz. 

Des dizaines de milliers de Palestiniens de la bande de Gaza se rassemblent tous les vendredis, depuis le 30 mars, auprès de la frontière israélienne pour revendiquer le droit des Palestiniens à retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création de l’Etat d’Israël, en 1948.

Les manifestations se poursuivront jusqu’au 15 mai, date qui coïncide avec le 70e anniversaire de l’exode palestinien (Nakba).