MAROC
03/09/2018 18h:49 CET

"Game of Thrones" saison 8: les théories de Jaime Lannister alias Nikolaj Coster-Waldau [ATTENTION SPOILERS]

Attention cet article contient de nombreux spoilers sur les dernières saisons de Game of Thrones.

HBO/DAMON DAHLEN

SÉRIES TÉLÉ - Pendant des semaines, j’ai essayé de joindre Nikolaj Coster-Waldau par téléphone. Pendant qu’il campait sur les calottes glaciaires idylliques du Groenland, après avoir bouclé le tournage de la huitième et dernière saison de “Game of Thrones”, j’étais coincé dans mon open space climatisé à espérer que Jaime Lannister me rappelle un jour. J’étais optimiste. L’hiver était bien installé partout.

“Apparemment, passer un coup de fil vers les États-Unis depuis le Groenland est une opération à haut risque”, m’a-t-il dit lorsque nous avons finalement eu accès à une ligne sécurisée au début du mois.

En réalité, toute conversation entre une star de “Game of Thrones” et un journaliste est une opération à haut risque. Dan Weiss et David Benioff, les créateurs de la série fantastique de HBO, sont très à cheval sur la discipline depuis que son succès a largement dépassé les ventes des livres de George R.R. Martin (“Song of Ice and Fire”, alias Le Trône de fer) dont elle est tirée. Les fans n’ont jamais été aussi à cran qu’aujourd’hui, à l’affût de la moindre information qui pourrait filtrer.

À l’heure actuelle, personne ne sait quand les derniers épisodes seront diffusés. Nous savons seulement que le battage médiatique laisse présager une saison encore plus ostensiblement cinématographique que toutes les précédentes.

 

Pour notre Danois de 48 ans préféré, le tournage des six épisodes de la saison 8 a été épuisant. “Je pense que si ça n’avait pas été la dernière saison, on se serait effondrés. A un moment donné, l’équipe a tourné 52 nuits à la suite en Irlande du Nord. Du jamais vu.”

Les vacances sur la banquise étaient donc sans doute bien méritées. Quoi qu’il en soit, voici la transcription de notre conversation téléphonique (bien que légèrement modifiée pour plus de clarté) dans laquelle nous avons parlé de ce qu’il avait imaginé pour la saison 7, de la manière dont s’est déroulée sa dernière scène avec Cersei et de la course frénétique de Gendry.

Et, oui, il sait comment la série se termine mais il n’a pas voulu nous le dire!

via GIPHY

Après sept saisons dans la peau de Jaime Lannister, vous avez enfin été nominé aux Emmy Awards.

Je les ai eus à l’usure. [Rires] J’ai été très surpris et très heureux.

Qu’avez-vous ressenti quand vous l’avez appris?

Je partais pour le Groenland, avec mes deux filles et nos deux chiens, quand on nous a annoncé que notre avion allait être dérouté. J’essayais de persuader un flic de me laisser sortir parce que les chiens étaient sur le point de... faire pipi (c’est ce que je lui ai dit) quand j’ai reçu un coup de fil. Bref, les conditions parfaites pour recevoir ce genre de nouvelle. Le flic m’a ensuite laissé sortir les chiens. C’était un moment de pur bonheur pour eux et moi! Nous avions chacun nos raisons d’être heureux.

Un soulagement.

Un vrai soulagement.

Vous êtes en lice aux côtés de votre frère, Tyrion, mais aussi du commandant Waterford [“La Servante écarlate”], de Jim Hopper [“Stranger Things”], Saul Berenson [“Homeland”] et du prince Philip [“The Crown”], des seconds rôles époustouflants. Avez-vous peur de la concurrence?

Non, non, non, pas du tout. Je devrais? Je suis ravi!

Les acteurs de “Game of Thrones” forment une vraie troupe. On joue collectif. Je vais donc les représenter avec Lena [Headey] et Peter [Dinklage], eux aussi nommés, et je suis juste ravi d’être là. Les autres acteurs de la catégorie sont tous formidables. Mais je ne ressens ni trac ni peur. Et puis, la série a décroché 22 nominations! C’est vraiment un beau cadeau qui continue de se renouveler. C’est incroyable.

Pensez-vous qu’une scène en particulier, la saison dernière, vous a assuré une place parmi les nommés?

Je ne sais pas. J’ai eu la chance de jouer, au fil des années, dans des scènes extraordinaires et notamment dans deux grandes scènes de la saison 7: la dernière de Diana Rigg [Olenna Tyrell], magnifiquement écrite. J’ai oublié de préciser qu’elle est aussi nommée, ce qui est amplement mérité, et mon dernier face-à-face avec Lena [Cersei Lannister]. Nous nous y sommes préparés pendant sept saisons, c’était donc génial de finir sur ça. Mais je ne suis pas la personne la mieux placée pour répondre. Je ne voudrais pas avoir l’air de me la jouer!

Il faut s’accepter comme on est, Nikolaj.

S’accepter comme on est? Jamais!

 

 
HBO
 

 

En toute sincérité, cette scène entre Jaime et Cersei était l'une des meilleures de la série. Qu'avez-vous ressenti, en lisant le scénario, quand vous vous êtes aperçu que Jaime pouvait enfin tenir tête à sa sœur?

Ce qui est difficile dans cette série – et je parle pour moi – c'est qu'à partir de la saison 3 je n'ai plus su ce qui allait se passer. Les scénaristes ont commencé à tout garder sous clé. Nous n'avions que des scénarios partiels. Evidemment, on utilise notre imagination tout le temps; j'ai donc continué à imaginer ce qui se passerait une fois la saison terminée. On échafaude des histoires, et le jour où on lit le scénario, on se dit: "Mais comment je vais faire ça?" Après la saison 6, qui se termine avec le retour de Jaime à Port-Réal et l'accession au trône de Cersei, j'avais imaginé plein d'autres choses.

Dan et David ont toujours visé le long terme. Donc, quand ça marche, c'est encore plus gratifiant. Nous avons eu beaucoup de discussions passionnées sur la manière dont j'allais en arriver là avec Cersei. Je leur ai demandé, par exemple, pourquoi ils ne parlaient pas en détail de la mort de notre fils, Tommen. Et ils m'ont répondu: "Eh bien, ils le font, mais on ne le voit pas." Donc, voilà, c'est amusant à faire, difficile, et aussi très frustrant. Mais quand vous trouvez enfin la voie à suivre, c'est très gratifiant. Pour moi, en tout cas.

Je suis sûr que ce n'est pas facile.

En tous cas, je pensais que la scène finale de la saison 7 aurait eu lieu plus tôt. Alors, quand mon personnage est arrivé à ce stade de son développement, je me suis dit: "Enfin!" Enfin, il lui dit non. Enfin, il se rebelle. C'était une scène très brutale car Cersei visait le trône et Jaime jouait pour sa survie, essayant de satisfaire à la fois sa sœur et son frère. Je ne sais pas si je suis clair.

Tout à fait clair. La saison 7 a vraiment connu de nombreux rebondissements. La course de Gendry vers le Mur, par exemple, a surpris tout le monde. Pensez-vous que c'est parce que les auteurs ne pouvaient pas s'appuyer sur les livres de George R.R. Martin pour l'adaptation, comme par le passé?

Il faut le demander à Dan et à David. Je pense qu'ils ont certainement parlé à George R.R. Martin pour savoir comment il avait imaginé la fin. Mais ce n'est pas écrit. C'est une chose d'avoir une idée, mais quand vous l'écrivez, ça change. Dan et David ont une fin très spécifique en vue et ils comprennent aussi qu'il ne faut pas s'éterniser. "Game of Thrones" a connu le succès qu'on connaît pour cette raison: vous savez qu'il y a une fin et ils ne vont pas la repousser éternellement.

Mais c'est vrai que Joe Dempsie, qui joue Gendry, est un jeune homme très en forme, alors je suis sûr qu'il peut courir aussi vite!

Très vite.

C'est un coureur formidable.

 

HBO

 

A ce propos, il nous a dit l'an passé qu'il pourrait être le fils légitime de Cersei. Que pensez-vous de cette théorie?

Ma chère sœur déborde d'énergie. [Rires] Il y a tellement de théories que dès que vous en commentez une, elle vole de ses propres ailes. Mais oui, j'ai entendu dire que Gendry... [Pause] Je pense que Joe voulait simplement monter sur le trône et que c'est pour ça qu'il a lancé cette rumeur!

Les spoilers sont difficiles à trouver, en particulier pour la saison 8, mais selon "Le Dragon et le Loup", le dernier épisode de la saison 7, Jaime est désormais "un cavalier solitaire en route vers le nord sur Kingsroad". On peut donc supposer qu'il va rejoindre son frère...

Ce qui est sûr, c'est qu'il se dirige vers le nord. Mais qui vous dit qu'il va y arriver? Il pourrait être mangé par des dragons ou trébucher. Qui sait? Il pourrait aussi trouver l'amour de sa vie et se dire: "Je ne vais pas plus loin."

Nous espérons que vous irez vers le nord pour rejoindre Brienne! L'amour de votre vie.

Qui sait? [Rires] Je ne sais pas. Enfin, je sais comment ça se termine mais... Non, je ne peux pas faire de commentaire à ce sujet.

Vous avez dit que Jaime porterait une barbe la saison prochaine. Voilà au moins quelque chose que nous savons.

Il est effectivement sur la route depuis un moment. Où qu'il aille, ça prend du temps, alors ses poils poussent. Il n'a pas apporté de tondeuse cette année. Il n'a pas pensé à la prendre; il est parti trop vite.

Il a oublié sa trousse de toilette.

Oui, tout son nécessaire.

En tant que fans du personnage de Jaime, nous espérons que vous allez vous battre du côté des gentils. On a parlé par le passé de l'acier valyrien et du fait que Jaime possède l'une de ces armes mortelles.

Oui, ça pourrait lui être utile face aux Marcheurs blancs. Qui sait?

J'espère que vous n'allez pas en croiser un sur la route...

N'oubliez pas mon épée en acier valyrien! J'aurais pu me faire faire une main en acier valyrien plutôt qu'en or, ça aurait été plus malin.

Ou en verre de dragon, peut-être.

Voilà!

Ce serait génial d'assister à un moment homérique comme dans "Avengers" où tous ceux qui possèdent l'acier valyrien – Jaime, Brienne, Jon, Sam, Arya – se battent contre les Marcheurs blancs...

C'est vrai. [Rires] Mais attendons de voir si ça arrive. Je suis vraiment impatient.

Cersei visait le trône et Jaime jouait pour sa survie, essayant de satisfaire à la fois sa sœur et son frère.

Revenons aux choses sérieuses. Quitter Cersei veut dire abandonner votre enfant à naître...

Tout est lié. C'est aussi ce qu'il lui a dit: "A quoi ça sert? Si nous ne réussissons pas à vaincre cette menace, il n'y a pas d'avenir pour notre enfant." Je pense qu'il le fait pour les bonnes raisons. Il a donné sa parole, mais il le fait aussi pour l'avenir de l'humanité, le sien et celui de Cersei.

Selon la prophétie, elle n'a que trois enfants. Que pensez-vous de cela? Est-ce le bébé de Jaime? D'Euron Greyjoy? Pourrait-elle vous jouer un tour?

[Rires] C'est déprimant! Mais non, je ne peux rien dire. Euron Greyjoy...

Oui, personne n'aime ce type.

Non.

Je suis sûr que la saison 8 change la donne pour Jaime et le reste des personnages. Pouvez-vous me dire ce que vous avez ressenti en lisant les scénarios de la dernière saison? Vous ont-ils satisfait en tant que fan de cet univers-là?

J'ai écrit aux auteurs après ma lecture et je leur ai simplement dit: "Je ne pense pas que vous auriez pu trouver une meilleure fin." Pour moi, c'était très satisfaisant, surprenant et porteur de tout ce que j'avais espéré. Tout est logique. Ce n'est pas comme dans les films où l'identité du tueur n'est connue que dans le dernier acte et que vous vous dites: "Ah bon! Je ne pensais pas que c'était lui". Ici, ils ont vraiment fait du très bon travail.

Et vous avez survécu jusqu'à la dernière saison!

Incroyable! A chaque nouveau scénario, je pensais: "OK, je vais sûrement y passer cette fois-ci." Mais non. Les enfants Lannister sont là jusqu'au bout.

Comment dit-on adieu à ce personnage, en sachant que c'était la dernière saison de la série?

C'était un peu émouvant à la toute fin. Mais il faut dire qu'on s'y était préparé tout au long de la saison. On a eu beaucoup d'au revoir larmoyants et de dîners d'adieu. Quand mon tour est arrivé, je ne pensais vraiment pas que ça allait me remuer mais je dois avouer que quand ils ont dit: "C'est la fin pour Nikolaj", il y avait peut-être un peu d'humidité dans l'air, autour de mes yeux. [Rires] Mais rien de plus.

Vous êtes probablement allé boire quelques bières ou cocktails avec vos collègues et l'équipe pour vous remonter le moral.

Exactement. Et comme nous avons tourné presque l'intégralité de la saison à Belfast ou dans les environs, pour la première fois depuis des années, on se retrouvait quasiment tous le soir pour passer du temps ensemble, discuter de notre expérience, de la chance qu'on avait de jouer dans une série comme celle-ci, qui est géniale et qui a gardé la même équipe de la première à la dernière saison. C'est assez rare. Quelqu'un a même dit qu'il n'y avait pas un seul connard dans l'équipe, ce qui est encore plus rare. Quand on sait qu'on est plus de mille...

Cet article, publié à l'origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Karine Degliame-O'Keeffe pour Fast for Word.