TUNISIE
08/04/2019 17h:49 CET

Game of Thrones saison 8 : les pires incohérences temporelles de la série

Les fans l'ont bien remarqué: le rythme de “Game of Thrones” s'est largement accéléré au fil des saisons. Et cela a conduit à prendre quelques raccourcis.

GAME OF THRONES - La huitième et ultime saison tant attendue de la série de HBO sortira en six épisodes à partir de ce dimanche 14 avril. Alors que les premières saisons de “Game of Thrones” contenaient une dizaine d’épisodes, les dernières ont vu leur rythme s’accélérer graduellement, comme le montre la vidéo en tête d’article.

ATTENTION SPOILERS. Cette vidéo contient des éléments des saisons 1 à 7 de GoT. 

Tout au long de la série, les spectateurs ont suivi avec délectation les nombreux périples et aventures des personnages à travers les terres et mers de Westeros (continent des sept royaumes) et Essos (continent des îles libres).

Or pendant les diffusions des saisons 1 à 5, les fans étaient nombreux à se plaindre d’avoir peu de scènes d’action par rapport aux longs dialogues. Un problème qui a été rapidement réglé dans les deux dernières saisons...

Des ellipses de temps incohérentes

Le rythme s’est tellement accéléré dans les saisons 6 et 7 qu’il a été jugé d’incohérent à plusieurs reprises. Et c’est principalement à travers les déplacements des personnages que ces incohérences ont été soulignées.

 

Cela a commencé à la fin de la saison 6 avec le départ de Lord Varys du royaume de Meereen, à Essos, pour le royaume de Dorne à Westeros. La longueur de son trajet en bateau n’était pas négligeable et pourtant, on le retrouvait déjà deux épisodes plus tard à Dorne. Mais ce n’est pas le pire.

Après l’avoir retrouvé à Dorne, on le voit aux côtés de Daenerys Targaryen au moment où elle quitte Meereen pour Westeros à la fin du même épisode. Cela voudrait dire qu’en l’espace d’un seul épisode, le personnage a eu le temps d’effectuer un trajet qui lui avait pris deux épisodes un peu plus tôt. 

La saison 7 a également battu tous les records de rapidité avec des scènes comme le voyage éclair de Jaime Lannister pour Hautjardin, alors qu’on venait de le quitter à Port-Réal quelques minutes plus tôt.

La durée des périples non précisée

Si les fans se sont gentiment moqués des nombreuses incohérences temporelles de la saison 7, l’avant-dernier épisode en a révolté plus d’un.

Dans “Au-Delà du Mur”, Jon Snow et une horde de guerriers s’aventurent derrière le mur afin de capturer un mort de l’armée des marcheurs blancs pour prouver leur existence et leur menace à Cersei Lannister.

Or la mission tourne mal et Gendry, le bâtard de Robert Baratheon, retourne au mur en courant pour envoyer un corbeau à Daenerys Targaryen afin de lui demander de l’aide. Cette dernière quitte aussitôt Peyredragon en dragons (situé à l’autre bout du continent) pour secourir les guerriers coincés dans l’extrême nord. Et tout cela, en seulement un épisode.  

De nombreuses critiques ont affirmé que la temporalité illogique de cet épisode l’a complètement entaché. Le réalisateur, Alan Taylor, a dû se justifier dans une interview à Variety: “Nous avons conscience que la temporalité devient un peu brumeuse”, a-t-il avoué.

“Je pense que nous avons fait de notre mieux pour esquiver la question de la temporalité en n’annonçant pas la durée exacte du périple. Certains téléspectateurs l’ont accepté, d’autres pas.”

Les scénaristes de la série ont tout de même rassuré les fans en affirmant à EWque l’ultime saison de “Game of Thrones” sera plus cohérente dans sa temporalité.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.