ALGÉRIE
18/09/2019 14h:23 CET | Actualisé 18/09/2019 14h:26 CET

Gaid Salah ordonne à la GN de fermer la capitale aux manifestants

RYAD KRAMDI via Getty Images
TOPSHOT - Algerian security forces form a human barrier in front of demonstrators taking part in a rally in the streets of the capital Algiers on September 17, 2019. - Algeria is to hold a presidential election on December 12, five months into a political vacuum since longtime leader Abdelaziz Bouteflika resigned in the face of mass protests. (Photo by RYAD KRAMDI / AFP) (Photo credit should read RYAD KRAMDI/AFP/Getty Images)

Le chef d’Etat-major, Gaid Salah veut-il interdire la capitale aux manifestants ? Après les interpellations des manifestants et leur emprisonnement, il instruit la Gendarmerie nationale de “saisir tout véhicule ou autocar” transportant des protestataires vers la capitale.

“Nous avons constaté sur le terrain que certaines parties, parmi les relais de la bande, aux intentions malveillantes, font de la liberté de déplacement un prétexte, pour justifier leur dangereux comportement, qui consiste à créer tous les facteurs qui perturbent la quiétude des citoyens, en drainant chaque semaine des citoyens issus de différentes wilayas du pays vers la capitale, afin d’amplifier les flux humains, dans les places publiques, avec des slogans tendancieux qui n’ont rien d’innocent que ces parties revendiquent”, a-t-il déclaré, à Tamanrasset, 6e Région Militaire, où il a prononcé un discours

“Leur véritable objectif est d’induire l’opinion publique nationale en erreur avec ces moyens trompeurs pour s’autoproclamer fallacieusement comme les porte-voix du peuple algérien”, a rajouté le vice-ministre de la Défense.

Il a ensuite menacé d’appliquer des amendes et de saisir tout véhicule ou autocar transportant des manifestants vers la capitale.

“A cet effet, j’ai donné des instructions à la Gendarmerie Nationale pour faire face avec fermeté à ces agissements, à travers l’application rigoureuse des réglementations en vigueur, y compris, l’interpellation des véhicules et des autocars utilisés à ces fins, en les saisissant et en imposant des amendes à leurs propriétaires”, lit-on.