ALGÉRIE
16/04/2019 14h:45 CET | Actualisé 16/04/2019 15h:03 CET

Gaid Salah: "toutes les perspectives possibles restent ouvertes pour sortir de la crise"

Antara

Le chef d’Etat-Major, Vice-Ministre de la Défense, Gaïd Salah, s’est une nouvelle fois exprimé sur la crise politique actuelle. Dans un discours prononcé à l’issue de l’exécution d’un exercice démonstratif à Ouargla, 4e Région Militaire, il a affirmé que  “toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés”, réitérant l’engagement de l’armée algérienne à “accompagner les institutions de l’Etat durant cette transition”.

Dans son discours, Gaid Salah a insisté sur “la nécessité de suivre la voie de la sagesse et de la patience, étant donné que la situation prévalant au début de cette transition est exceptionnelle et complexe, nécessitant la conjugaison des efforts de tous les patriotes dévoués en vue de sortir indemne de cette épreuve”.

Il a réitéré “l’engagement de l’Armée Nationale Populaire d’accompagner les institutions de l’Etat durant cette transition, tout en soulignant que toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais”.

Le Chef d’Etat-Major a averti que “la situation ne peut perdurer davantage, vu que le temps nous est compté”.

Gaid Salah a fait part de sa conviction que “le peuple algérien digne et civilisé est à même de relever tous les défis et surmonter toutes les crises, grâce à son génie puisé de ses valeurs et fondements historiques et sa longue expérience dans les épreuves”.

Il a affirmé que l’armée algérienne “comprenait ses revendications légitimes pour lesquelles nous nous sommes engagées à œuvrer à les concrétiser”.

Dans son discours, il a aussi appelé les Algériens à faire preuve de “patience, de compréhension et de rejet de toute forme de violence pour atteindre ces objectifs”, qui requièrent plusieurs étapes. “La décision de protéger le peuple, avec ses différentes composantes, est une décision irréversible et dont nous ne dévierons point”.

Il a fait savoir que, “partant de la solidité des liens de confiance liant le peuple à son Armée, nous avons donné des instructions claires et sans équivoques pour la protection des citoyens, notamment lors des marches”.

“Cependant, nous attendons, en contrepartie, de la part de notre peuple d’éviter le recours à la violence, de préserver les biens publics et privés et d’éviter d’entraver les intérêts des citoyens. Je tiens à souligner dans ce cadre la nécessité du respect total des symboles de l’Etat, à leur tête l’emblème national, en ce qu’il représente comme une symbolique sacrée de l’unité de la nation et du peuple et des sacrifices des générations à travers l’histoire”.

Le général de Corps d’Armée a dit “espérer que cet appel trouve l’écho escompté auprès de toutes les composantes de notre cher peuple, car il émane du Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire”.

Il a réitéré l’engagement de celle-ci de “respecter parfaitement “les dispositions de la Constitution pour la conduite de la transition”.

“Je voudrais réitérer que toutes les perspectives possibles restent ouvertes afin de surpasser les difficultés et trouver une solution à la crise dans les meilleurs délais, de façon à servir l’intérêt suprême de la patrie, sans égard à l’intérêt des individus et que nous n’avons aucune autre ambition que celle de protéger la patrie, faire régner la sécurité et la stabilité et préserver l’image de marque du pays, comme l’auraient voulu nos vaillants martyrs et qu’Allah m’en soit témoin”, a-t-il conclu.