ALGÉRIE
12/09/2019 15h:32 CET

Gaid Salah: "soit vous êtes avec l’Algérie, soit vous êtes avec ses ennemis"

DR
Gaid Salah

Deuxième discours de Gaid Salah de Constantine. Le chef d’Etat-major a fustigé, cette fois-ci, “ceux qui tiennent le bâton par le milieu” durant cette crise politique. En visite dans la 5e Région Militaire, il a affirmé que “Il n’y a pas de place en Algérie pour les ennemis de Novembre, soit vous êtes avec l’Algérie, de manière claire et courageuse, soit vous êtes avec ses ennemis”.

Le vice-ministre de la Défense  a déclaré que “la constante unique et certaine est que l’Algérie sortira de sa crise” et que “personne, je dis bien personne, n’a le pouvoir d’interrompre ou d’entraver la marche de l’Algérie et l’empêcher d’atteindre son objectif”. 

Gaid Salah a rappelé “tout ce qui a été réalisé sur le terrain à bien des niveaux et dans plusieurs domaines pour accélérer la résolution de cette crise”. Il évoque les élections présidentielles auxquelles il ne cesse d’appeler comme un  “devoir national” du peuple algérien “envers son pays”. Il estime ainsi que ce élections feront “aboutir la démocratie escomptée à travers le choix libre et transparent de l’homme patriotique qu’il faut, fidèle à sa patrie et à son glorieux patrimoine novembriste”. 

Citant les “riches conclusions issues” du Conseil des Ministres du 09 septembre 2019, comme preuves de “la sécurisation du processus des prochaines élections présidentielles et de la garantie de leur bon déroulement, en toute transparence et clarté”, il a salué Abdelkader Bensalah, qui a “donné ses instructions pour réunir toutes les conditions à même de préparer convenablement les présidentielles et mettre à disposition tous les moyens pour leur déroulement dans la transparence et l’intégrité”.

Le chef de l’armée estime que “la création de l’autorité nationale indépendante chargée des élections ainsi que l’amendement de la loi organique portant sur le régime électoral (...) sont la preuve manifeste de la volonté et la détermination de l’Etat, avec toutes ses institutions, à aller de l’avant afin de mettre en place toutes les conditions pour réussir ce rendez-vous électoral majeur”. 

Le même responsable militaire estime que “les grandes valeurs et les nobles principes de Novembre demeureront la clé pour tout problème auquel l’Algérie pourrait s’exposer”.

“En effet, comme les Algériens se sont unis hier, à l’ère du colonialisme tyrannique, autour de la voie novembriste et en ont fait le moyen idéal pour parvenir au salut, contre la volonté du colonialisme français et tous ses traitres inféodés, le peuple algérien, dans sa majorité, saura comment s’unir de nouveau autour des valeurs de Novembre avec tout ce qu’elles représentent comme gloire et noblesse et référence fondamentale”.

Il a rajouté qu’“il n’y a pas de place en Algérie pour les ennemis de Novembre”.  “Soit vous êtes avec l’Algérie, de manière claire et courageuse” en adoptant la feuille de route de l’EM, “soit vous êtes avec ses ennemis”

Le gouvernement Bedoui “salué”

Il a par la suite salué les mesures prévues par le PLF 2020, examiné lors du même Conseil du gouvernement, avant de “remercier le gouvernement, sous la conduite du Premier Ministre Noureddine Bedoui, qui a pu s’acquitter de ses missions dans des conditions difficiles et exceptionnelles et concrétiser de nombreuses réalisations sur le terrain au profit du peuple algérien, et pour prendre en charge les problèmes socio-économiques rencontrés”.

Gaid estime que “c’est une vérité que nous disons aujourd’hui sans exagération ni complaisance, partant du principe de dire au fauteur qu’il a mal agit et au bienfaiteur qu’il a bien agit”.

Le vice-ministre de la Défense a aussi salué “l’instance de médiation et de dialogue”, dont la synthèse finale des résultats de ses travaux “reflètent l’avis d’une large frange de la classe politique et de la société civile, outre les avis d’un nombre considérable de jeunes ayant participé aux marches pacifiques”.

“Tout cela constituera certainement une base solide qui sera, si Allah le veut, un point de départ qui permettra au peuple algérien de s’inscrire avec force et détermination dans processus de préparation des prochaines présidentielles et d’œuvrer à leur réussite”. a-t-il rajouté. 

Mercredi, le chef d’Etat-major, en visite à Constantine, a affirmé que les élections “vont se tenir dans les délais impartis”.