ALGÉRIE
08/01/2019 15h:46 CET

Gaïd Salah met (encore) en garde les généraux retraités

Nacerdine ZEBAR via Getty Images

Le Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire (ANP), Gaïd Salah, a une fois de plus mis en garde les généraux à la retraite. En visite dans la 2e Région Militaire, à Oran, il a dénoncé les “ambitions démesurées de certains individus” à l’approche des élections présidentielles, qui “s’arrogent le droit de parler au nom de l’institution militaire”. 

Selon un communiqué du ministère de la Défense, Gaïd Salah a “tenu à rappeler voire attirer l’attention sur cette importante question où certains individus et parties mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises ont pris l’habitude, à l’approche de l’échéance électorale présidentielle, de tenter de préjuger, sans véracité, des prises de positions de l’institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles”.

Selon lui, ces “individus”, sans les nommer, “s’arrogent, même, le droit de parler en son nom par tous les moyens, notamment les médias.

Le Chef d’Etat-Major a rajouté que ces mêmes “individus font prévaloir leurs intérêts personnels étriqués et leurs ambitions démesurées qui n’est, absolument, pas en rapport avec leurs véritables capacités sur plus d’un plan. Ces individus optent, désormais et sans scrupule, pour cette démarche en paroles et en actes, en faisant fi de toutes les traditions et les bonnes valeurs desquelles est imprégné l’Algérien correct et qui sont adoptées par le peuple algérien pour devenir parmi ses spécificités qui le singularisent d’autrui”.

Le même communiqué du MDN poursuit que Gaïd Salah a également dénoncé “l’ambition qui émane de certaines mentalités vaincues par leur égoïsme et leur ingratitude envers la prestigieuse institution qui les a accueillis, a vu grandir et a formés à l’intérieur et à l’extérieur du pays”.

“Ils ont exercé, tout au long de leur carrière professionnelle, dans de simples fonctions qui ne leur permettent pas de songer ou d’aspirer à avoir meilleur que cela. De surcroit, ces individus se sont permis de s’autoproclamer porte-parole de l’institution militaire et d’être asservis à des parties qui n’accordent aucune considération aux intérêts suprêmes de l’Armée Nationale Populaire, sachant que porter atteinte à l’Armée de n’importe quelle façon possible, constitue, assurément, un tort contre l’Algérie et son peuple”, poursuit-il.

Il s’agit de la troisième mise en garde du ministère de la Défense contre les généraux et anciens officiers. Le MDN avait publié un appel à l’ordre fin décembre pour sommer les anciens officiers de cesser de publier leurs opinions sur la situation politique du pays dans les colonnes des journaux.

Quelques jours plus tard, un éditorial de la revue “El Djeich” qualifiait les militaires qui interpellaient le haut commandement de l’armée d’“esprits aigris” à la “solde de cercles occultes”.

Le Chef d’Etat Major a une fois de plus menacé de poursuites contre ces anciens officiers. “Nous soulignons que la réglementation juridique sert toujours de contrôleur et de gardien contre tout agissement ou dépassement, et elle protégera les intérêts de l’Armée Nationale Populaire et de l’Algérie. Sur ce, cette réglementation juridique doit rester en vigueur et à travers laquelle notre institution se réserve le droit de faire appliquer à l’encontre de ces individus, les mesures légales appropriées”, conclut le communiqué du MDN.