ALGÉRIE
10/03/2019 15h:11 CET

Gaïd Salah: "Le peuple et l’armée ont une vision commune de l’avenir"

Associated Press

Le Chef d’État-major de l’Armée nationale populaire, le général de Corps d’Armée Ahmed Gaid Salah, a affirmé dimanche lors d’un discours prononcé à l’école préparatoire aux études d’ingéniorat de la 1ère région militaire,  que “le peuple et l’armée ont une vision commune de l’avenir”.

“L’Algérie est chanceuse de son peuple et l’armée est chanceuse de son peuple. Le peuple a conscience des défis d’un monde sans pitié”, a-t-il déclaré. Il a assuré, en outre, que “les liens entre l’Armée et la population sont forts et spontanés”. 

Changement d’attitude du patron de l’armée ?  Cela en à tout l’air, au moment où le pays a connu une mobilisation historique lors du vendredi 8 mars. Il est loin, le discours menaçants contre les manifestants, comme ce fut le cas lors de son discours tenu à l’académie militaire de Cherchell.

Il avait  mis en garde contre des “forces malintentionnées jalouses de la stabilité et de la paix qui règnent en Algérie”. “Il y a ceux qui veulent que l’Algérie retourne aux années de la souffrance et de la braise”, avait-il menacé et  D’un ton dur, le vice-ministre de la Défense met donc en garde contre ces “forces” qui chercheraient, selon lui, à porter atteinte à la stabilité de l’Algérie.  

M Salah Gaïd qui a toujours affiché sa fidélité au Président et soutenu sa nouvelle candidature, a laissé percevoir ses derniers jours une prise de distance avec la candidature du président. C’est la deuxième fois, qu’il n’est pas fait mention dans son intervention au président et ministre de la défense Abdelaziz Bouteflika, alors que jusque-là M Gaid Salah ne ratait aucune occasion pour faire l’éloge de l’action présidentielle.

C’était encore le cas le 11 janvier à Oran quand il défendait le bilan de Abdelaziz Bouteflika, assurant que la stabilité du pays a été “concrétisée grâce à la Charte de la Paix et de la Réconciliation nationale prônée par le président de la République approuvée par l’ensemble du peuple algérien et aux sacrifices colossaux consentis par notre peuple dans toutes ses catégories à travers l’ensemble du pays, à leur avant-garde l’Armée nationale populaire”.

Ce discours intervient alors que l’avion présidentiel a décollé de Genève avec à son bord le président et que le pays vit une nouvelle journée de mobilisation marquée par une grève générale largement suivie.