ALGÉRIE
11/09/2019 16h:02 CET

Gaid Salah garde le cap sur la Présidentielle et charge les contradicteurs de ce choix

ASSOCIATED PRESS
Algerian chief of staff Gen. Ahmed Gaid Salah presides a military parade at the Cherchell "Houari Boumediene" in Algiers, Sunday, July 1, 2018. (AP Photo/Anis Belghoul)

Le chef d’état major Ahmed Gaid Salah garde le cap sur les élections présidentielles qu’il affirme "vont se tenir dans les délais impartis". Cette nouvelle déclaration du chef d’Etat-major de l’ANP, et homme fort du régime, en visite à la 5ème région militaire à Constantine, renforce ses lecture passées de la crise politique que traverse le pays, la nécessité de tenir prochainement une présidentielle mais aussi une charge virulente contre les détracteurs de ce choix.

“Remettre le pays sur la bonne voie requiert nécessairement de définir les priorités, et il n’y a pas l’ombre d’un doute que la priorité qui s’impose en ces circonstances que traverse l’Algérie, est la tenue des présidentielles dans les délais impartis”, a affirmé le chef de l’armée et d’ajouter “nous avons parlé auparavant de la nécessité d’accélérer la tenue des présidentielles, mais aujourd’hui nous sommes absolument certains que celles-ci se dérouleront dans les délais déterminés, grâce à la bonne perception du peuple”, a expliqué M Gaïd Salah

 Dans son allocution, il s’est attaqué à ceux qui s’opposent à la tenue de la présidentielle, accusés de rouler pour des “entités hostiles”. “Ceci est loin de plaire à cette horde, qui agit selon la logique de la bande, laquelle consiste à appliquer le principe de désinformation et à se cacher derrière des slogans, aujourd’hui mise à nu devant l’opinion publique nationale. Ces slogans qui réclament la démocratie d’une part, œuvrent inlassablement pour ne pas l’atteindre d’autre part”, ajoute encore le chef d’Etat-Major.

Ces personnes, précise-t-ils, sont “en situation de crise réelle, ils se retrouvent face à deux options, soit accepter le résultat des urnes ou se mettre à l’écart du choix populaire, ce qu’ils n’accepteront jamais. Raison pour laquelle, ils cherchent une troisième alternative aux conséquences inconnues et aux répercussions imprévisibles, car totalement loin de l’intérêt du peuple algérien”.

“Des périls auxquels l’Armée Nationale Populaire fait face avec fermeté, détermination et volonté inflexibles. En effet, l’Armée possède des capacités considérables, je dis bien des capacités considérables, qu’elle saura mettre au service de la patrie et du peuple”.