ALGÉRIE
22/05/2019 13h:17 CET | Actualisé 22/05/2019 13h:41 CET

Gaïd Salah affirme qu'il n'a pas "d'ambition politique" et qu'il accompagne "raisonnablement" les manifestations

RFI

Le chef d’état-major de l’armée Ahmed Gaïd Salah a affirmé mercredi 22 mai qu’il n’a pas “d’ambition politique”, dans un énième discours depuis la démission de Abdelaziz Bouteflika et dans lequel il a abordé la crise politique.

“Nous n’avons aucune ambition politique mis à part servir notre pays à travers nos missions constitutionnelles”, a affirmé le général de corps d’armée âgé de 79 ans dans son mot lu dans la 4e région militaire et diffusé en ouverture du journal de 13 heures de la télévision étatique.

Le vice-ministre de la Défense répond ainsi à ceux en Algérie qui craignent un scénario ”à l’égyptienne” où le chef d’état-major prendrait le pouvoir comme l’a fait Abdelfattah Sissi après le coup d’Etat en 2013.

Devant la désormais classique audience composée de militaires en uniforme qui prennent des notes lors du discours du chef, bien que le texte soit publié à chaque fois sur le site du ministère de la Défense nationale, Ahmed Gaïd Salah a ajouté que l’armée “accompagne raisonnablement et de façon sincère et honnête le peuple algérien dans ses manifestations pacifiques et mûres”. 

Avec ces déclarations, l’homme fort de l’armée tempère ses propos tenus lundi et dans lesquels il a qualifié les revendications des manifestations, notamment “yetnahaw gaâ” et le départ des symboles du régime, dont Ahmed Gaïd Salah, de “irrationnelles” et “irréalisables”.