MAROC
24/10/2018 16h:22 CET

Gad Elmaleh revient sur son expérience outre-Atlantique pour "Vanity Fair"

"J’avais l’impression d’être Rocky qui reprenait l’entraînement”

PEOPLE - 2018 est une année particulière pour Gad Elmaleh. C’est l’année où il a choisi de poursuivre son rêve en s’offrant une tournée mondiale. Après son succès retentissant aux États-Unis où il a enchaîné les scènes et les talk shows en s’exerçant au stand-up en anglais, le Casaoui part à la conquête du monde pour son “Dream Tour”.

De New York à Shangaï en passant par Dubaï, Berlin ou encore Oslo, l’humoriste de 47 ans parcourt le monde pour se produire souvent à guichets fermés. Champion du monde à sa façon, le magazine Vanity Fair a choisi de raconter la fabuleuse histoire de l’enfant de Casa qui a réussi à relever l’un des plus gros défis de sa carrière.

Véritable star du one-man show en France et dans les pays francophones, Gad a choisi de quitter sa zone de confort pour se prêter à un nouvel exercice périlleux, celui de se produire dans un pays où personne ne le connait, dans une langue qu’il ne maîtrise pas. Interrogé par l’équipe de Vanity Fair France sur les raisons qui ont motivé cette prise de risque, il répond: ”C’est comme le chewing-gum, au début, il a du goût, puis il le perd et devient difficile à mâcher. J’avais besoin d’un chewing-gum frais à me mettre sous la dent”.

Un jour, Jerry Seinfeld m’a dit : “Pour les voitures, on va en Allemagne. Pour les pâtes, on va en Italie. Le stand-up, ça se passe aux États-Unis” Gad Elmaleh pour Vanity Fair

L’humoriste revient ainsi sur son expérience outre-Atlantique, comment il a dû s’installer à New York et tester ses répliques dans des petits clubs, sans que cela ne prenne vraiment. “C’était vital. J’avais l’impression d’être Rocky qui reprenait l’entraînement”, déclare l’humoriste.

Instagram/Gad Elmaleh

Heureux papa de deux enfants, Noé (17 ans), mannequin international évoluant depuis près de trois ans au sein de l’agence Success Models, et Raphaël (4 ans), fruit de sa relation avec Charlotte Casiraghi, membre de la famille princière de Monaco, Gad s’était adressé aux enfants marocains qui ont des rêves pleins la tête. “N’abandonnez jamais!!!! Suivez vos rêves !!! Tout est possible avec de la passion, du travail acharné et encore du travail” déclarait-il sur son compte Instagram en septembre dernier.

Une success story à la marocaine qui prouve qu’à force de travail et de persévérance, rien n’est impossible.