TUNISIE
20/08/2019 15h:05 CET

G7: 5 personnes voulant s'en prendre aux forces de l'ordre interpellées

Quatre hommes et une femme âgés de 24 à 45 ans et soupçonnés de vouloir attaquer des gendarmes ont été arrêtés à Tours et dans les Landes.

IROZ GAIZKA via Getty Images
Les individus interpellés ce lundi 19 août auraient eu pour projet de s'en prendre à des gendarmes durant le G7 qui se tient en fin de semaine à Biarritz. 

POLICE - Ils voulaient attaquer des gendarmes. Ce mardi 20 août, plusieurs médias, à commencer par BFM TV, ont appris de sources proches de l’enquête que les forces de l’ordre avaient procédé lundi à cinq interpellations en marge du G7 qui doit se tenir en fin de semaine à Biarritz

Selon la chaîne d’information, les individus -quatre hommes et une femme- sont âgés d’entre 24 et 45 ans et ont été arrêtés dans plusieurs endroits, à Tours dans l’Indre-et-Loire (en particulier pour le principal instigateur), à la gare d’Hendaye dans les Landes et à bord d’un train TER reliant Hendaye à Dax. 

Ils étaient déjà connus des services de police et appartiendraient à la mouvance anarcho-autonome et feraient pour certains partie du “black bloc”. Les cinq individus ont été repérés sur les réseaux sociaux alors qu’ils discutaient de la localisation des forces de l’ordre durant le sommet. Une femme arrêtée dans les Landes avait notamment repéré un hôtel dans les Landes où devaient être hébergés des gendarmes, un lieu que l’équipe projetait de “cramer”. Parmi les interpellés figurait également un homme, précise l’Agence France presse, déjà condamné pour des violences lors d’une manifestation. 

Un dispositif sécuritaire exceptionnel

C’est une vaste opération commune des forces de l’ordre impliquant notamment la police judiciaire de Tours et la section de recherches de Bordeaux, explique encore BFM TV, qui a permis leur interpellation. Ils ont depuis été placés en garde à vue pour “association de malfaiteurs en vue de commettre un délit et de détruire des biens”. C’est le parquet de Tours qui est chargé de l’enquête. 

Le sommet du G7, qui réunit les dirigeants de sept puissances mondiales, doit se tenir du 24 au 26 août, à Biarritz donc. Pour l’occasion, et alors que des manifestations de contestation pourraient avoir lieu, une mobilisation exceptionnelle des forces de l’ordre a été décidée.

Au total, 10.000 policiers et gendarmes seront mobilisés, dont des groupes d’élite comme le GIGN et le Raid, ainsi que des équipes dotées de chiens capables de repérer les explosifs, précise Franceinfo. L’armée a enfin été mobilisée avec une présence considérable sur terre, en mer et dans les airs pour assurer la sécurité de l’événement. Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, doit justement présenter ce dispositif ce mardi 20 août dans l’après-midi.  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.