MAROC
11/08/2019 10h:35 CET

Fusillade dans une mosquée près d'Oslo: Le suspect principal arrêté

Selon la police, le tireur présumé, un Norvégien d’une vingtaine d’années, aurait publié un “hommage” au terroriste de Christchurch et à Anders Breivik.

ASSOCIATED PRESS

INTERNATIONAL - Une fusillade a éclaté ce samedi 10 août dans l’après-midi dans une mosquée à Bærum, près de la capitale norvégienne Oslo, a annoncé la police locale, faisant état d’un blessé léger, à la veille de l’Aïd Al Adha.

“L’auteur présumé, un citoyen norvégien vivant dans la région” a été arrêté, a affirmé Rune Skjold, officier de police et chef de section dans le district de police d’Oslo, lors de la conférence de presse, précisant que le jeune homme n’a pas de “casier judiciaire”. Quelques heures plus tard, la police a découvert le corps d’une de ses parentes dans une maison près du lieu de la fusillade.

TERJE PEDERSEN via Getty Images

Des coups de feu ont été tirés à l’intérieur du centre islamique al-Nour à Bærum, ville de la banlieue d’Oslo, a déclaré la police locale affirmant qu’une personne a été légèrement blessée lors de la fusillade mais n’est pas sûre de l’origine des blessures.

La Première ministre Erna Solberg a indiqué qu’elle suit de près la situation à Bærum, estimant qu’il est trop tôt pour se prononcer sur la cause et le motif de l’incident à la mosquée.

“Nous ne connaissons pas encore grand chose de l’incident, mais la police a annoncé qu’elle contrôlait la situation et qu’un auteur avait été arrêté”, a dit Mme Solberg, qui a ajouté que la police devra désormais collaborer à l’enquête.

“Aujourd’hui, les musulmans de toute la Norvège célèbrent l’Aïd avec leurs proches. Une célébration que beaucoup attendaient avec impatience, mais l’attaque de la mosquée de Bærum crée la peur et des troubles. Nous devons combattre la haine et les attitudes anti-musulmanes. Nous faisons appel à la communauté musulmane pour qu’ils prient aujourd’hui” a déclaré ce matin la Première ministre Erna Solberg sur son compte Twitter.

De son côté, le président du parti travailliste norvégien, Jonas Gahr Støre, a exprimé sa préoccupation pour les musulmans norvégiens.

“Tir dramatique à la mosquée de Bærum. Quel que soit le motif derrière, cela suscite la peur et l’agitation chez les musulmans qui se préparent pour l’Aïd. Nous adressons pensée et soutien aux musulmans de Norvège aujourd’hui”, a-t-il écrit sur Twitter.

“La police du district d’Oslo a retrouvé une personne morte dans une résidence (...) à Bærum. Cette découverte est liée à l’événement survenu plus tôt aujourd’hui dans une mosquée”, a déclaré Roar Hanssen, un responsable de la police dans un communiqué, précisant qu’il s’agit du corps “d’une parente” du tireur de la mosquée.

Plusieurs armes, qui seraient liées au suspect, ont été trouvées à l’intérieur de la mosquée. Une enquête est actuellement en cours, alors que la police tentait de déterminer si d’autres menaces pesaient sur d’autres mosquées. Le tireur présumé, un Norvégien d’une vingtaine d’années, est en garde à vue, selon la même source.

Cette fusillade survient dans un contexte de recrudescence d’attaques menées par des suprémacistes blancs, notamment aux Etats-Unis et en Nouvelle-Zélande où 51 fidèles musulmans ont été tués en mars dans deux mosquées de la ville de Christchurch.

Selon les médias locaux, la police a annoncé que le tireur a publié un “hommage” au terroriste de Christchurch et à Anders Breivik, qui avait tué 77 personnes le 22 juillet 2011, en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis en ouvrant le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l’île d’Utøya.